La mésange et l’ogresse – Harold Cobert

Synopsis :  » Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas.  »
22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari,  » l’Ogre des Ardennes « . Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa  » mésange  » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

Mon avis 777

Ma part de Gaulois – Magyd Cherfi

41l5kkggktlSynopsis : Printemps 1981, dans une cité d’un « quartier » de Toulouse, un rebeu atypique qui s’idéalise en poète de la racaille escalade une montagne nommée « baccalauréat » : du jamais vu chez les Sarrasins. Sur la ligne incertaine et dangereuse d’une insaisissable identité, le parolier-chanteur de Zebda raconte une adolescence entre chausse-trape et croc en jambes, dans une autofiction pleine d’énergie et de gravité, d’amertume ou de colère, de jubilation et d’autodérision.

Mon avis : Un bijou que ce récit largement auto-biographique dont je me suis délectée page après page … J’avais déjà beaucoup d’affection , de respect et d’attachement pour Magyd dont je savoure les textes et les paroles de chanson depuis 20 piges, et là, une fois de plus, il a su me tirer par la main vers son petit monde à lui, sa cité, sa famille, ses amis … Le tout dans un style super drôle , avenant, toujours réaliste et complètement addictif ! Un amoureux des mots pris entre deux cultures et qui a eu l’intelligence, dans ce récit, de ne prendre aucun parti pris et de juste nous conter son enfance dans cette banlieue toulousaine des années Mittérand ! Que j’aimerais que Magyd ait le prix Goncourt pour son roman ! Ne serais-ce que pour voir la tête que fera sa mère qui a tant fait pour qu’il ait son Bac !! Prenant, poétique , drôle et parfois dur, un superbe récit que je recommande !

Ma note : Note-18

Mauvaise compagnie – Laura Lippman

71tzuxhgwlSynopsis : Deux fillettes rentrent chez elles par une chaude après-midi de juillet à Baltimore. Dans une rue qu’elles n’auraient pas dû emprunter, elles trouvent un bébé abandonné dans un landau. La gentille Alice Manning et Ronnie Fuller, la tête brûlée, sont pleines de bonnes intentions. Elles veulent juste aider ce bébé et faire une bonne action… Mais la situation prend un tour dramatique et la vie de trois familles s’en trouve bouleversée à jamais.
Sept ans plus tard, Alice et Ronnie rentrent chez elles, séparément cette fois. Leur amitié n’est plus qu’un lointain souvenir, mais leur secret les lie à jamais. Alors qu’elles tentent de tourner le dos à leur sombre passé, un enfant disparaît, dans des circonstances si troublantes qu’elles désignent tout de suite Alice et Ronnie comme coupables. Déterminée à retrouver l’enfant disparu et à faire éclater la vérité au grand jour, le détective Nancy Porter, qui avait déjà résolu la première disparition, prend l’affaire à cœur.
Mais il ne faut jamais se fier aux apparences, car dans ce monde, l’innocence n’existe plus, pas même chez les enfants.

Mon avis : Un peu long à se mettre en place, le style de Laura Lippman étant assez spécial … Mais une fois les personnages et la situation mis en place, on ne peut plus lâcher notre lecture ! Des protagonistes forts et marquants, une histoire lourde et lugubre de disparitions de bébés … Une enquêtrice avec laquelle on a beaucoup d’empathie et qui crée surtout une grosse dynamique à l’enquête et donc du coup à la lecture ! Beaucoup d’interrogations aussi sur le rôle des médias et de la justice dans ce genre d’histoire où les victimes et les coupables sont des enfants …  Un excellent thriller, palpitant de bout en bout,  une fois qu’on est habitué au style de l’auteur ! Une fin juste parfaite ! Du suspense, des secrets, de la folie et une grosse part de mystère : Tout les ingrédients pour faire de ce roman un thriller palpitant, addictif, qu’on ne peut lâcher jusqu’à la dernière ligne !

Ma note : Note-18

Manhattan Marilyn – Philippe Laguerre

71rp0ztqhzlSynopsis : Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé – un célèbre portraitiste – des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition.
Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s’en prend à eux. Pourchassée, traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe et s’efforcer de reconstituer les derniers jours de l’égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition.

Mon avis : Superbe histoire qui vous tient en haleine du début à la fin , que vous soyez ou non grand admirateur de Marilyn ! J’ai tout de suite adoré la façon dont sont amenées les choses , le côté  » historique  » ( avec cette fameuse soirée d’anniversaire de Kennedy ) du roman et tout le secret qui entoure Marilyn . Enorme empathie avec Kristin qui se retrouve prise dans une course effrénée dans les rues de New-York à la recherche de la vérité ! Le mythe de Marilyn restant le point central de la lecture … Magnifique ! Un style très addictif , prenant et surtout, le point fort de ce livre : AUCUN temps morts ! Et dieu que çà fait du bien ! Un roman que je conseille donc grandement aux fans de Monroe, mais aussi aux autres qui recherchent un roman à suspense très dynamique, sans aucune longueur et captivant du début à la fin ! Ce fût en tout cas pour moi une agréable surprise que ce roman ! Je recommande !

Ma note : Note-17

Le cri – Nicolas BEUGLET

couv25363022Synopsis : Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Mon avis : Un excellent thriller scientifique / ésotérique qui se transforme rapidement en véritable page-turner  ! Une enquêtrice super attachante, de l’action et un secret inavouable  dont on attend ardemment la révélation tout le long de la lecture ! Le tout dans un contexte historique basé sur des faits réels, ce qui rend encore plus intéressante l’intrigue … Par contre … Les procédés narratifs et la façon dont est construite l’histoire m’ont trop souvent rappelé d’autres thrillers/scientifiques de ce genre ( Werber, Barjavel, Chattam, Thilliez , Loevenbruck … ) , ce qui a fait tombé à plat pas mal de petits cliffhangers et du coup, même la révélation finale m’a très peu secouée …. Des ficelles tirées que je voyais venir de loin, une facture classique, certes, mais un style vraiment soigné, incisif qui rend la lecture complètement jouissive ! A vous de voir : Si comme moi vous avez lu beaucoup de ce genre de thriller/scientifique, seriez-vous quelque peu déçu, sinon, pour les moins habitués, foncez, car c’est  du très bon dans ce genre là !

Ma noteNote-17

Sweet Sixteen – Annelise HEURTIER

couv46271834Synopsis : Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.
Cette histoire est inspirée de faits réels

Mon avis : Bien qu’il soit destiné aux ados, un excellent livre sur la ségrégation raciale aux USA dans les années 50 . Tiré d’une histoire vraie, on navigue entre deux voix, celle de Mollie, une de ces lycéens noirs qui vont intégrer un lycée de blanc, et Grace, une blanche qui va se lier d’amitié avec Mollie . Ambiance et colère y sont superbement bien décrites et on ressort de cette lecture assez sonné mais en ayant la grande satisfaction d’avoir appris des choses sur l’histoire des USA . Bref, se lit vite mais reste intéressant malgré tout, surtout pour le côté historique !  A faire lire à tout les ados !

Ma noteNote-17

Talion – Ophelia de Brisay

91tt-hfnjbl Synopsis : Ne faites jamais le mal, ni en actes, ni en paroles, parce qu’un jour tout se paie… C’est le crédo de Talion. Qui est-il  ? Nul ne le sait, et nul ne le saura peut-être jamais ! Oserez-vous suivre Talion ? Assurez-vous d’abord de n’avoir jamais été méchant gratuitement…

Mon avis :  Oh que voilà un chouette thriller psycho/psychiatrique comme je les aime ! Certes le style est parfois hésitant et quelque peu tangible, mais on se laisse prendre tout doucement dans les filets du Talion et la lecture devient rapidement addictive , avec en plus beaucoup de dialogues, créant ainsi une grosse dynamique dans la lecture ! Et la fin m’a littéralement scotchée ! Bref, un récit beaucoup trop court, qui se lit donc très rapidement, mais qui annonce de futures belles choses, j’en suis persuadée !

Ma note Note-17

Mapuche – Caryl FEREY

Synopsis : Jana est Mapuche, fille d’un peuple indigène longtemps tiré à vue dans la pampa argentine.
Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd’hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne.
Rubén Calderon aussi est un rescapé un des rares « subversifs » à être sorti vivant des geôles clandestines de l’École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune soeur, durant la dictature militaire.
Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie. Détective pour le compte des Mères de la Place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature, et leurs tortionnaires…
Rien, a priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Puis un cadavre est retrouvé dans le port de La Boca, celui d’un travesti, « Luz », qui tapinait sur les docks avec « Paula », la seule amie de la sculptrice. De son côté, Rubén enquête au sujet de la disparition d’une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d’un des hommes d’affaires les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l’Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des bourreaux rôdent toujours en Argentine. Eux et l’ombre des carabiniers qui ont expulsé la communauté de Jana de leurs terres ancestrales…

Mon avis :

 

Ma noteNote-18

Enfant 44 – Tim Rob Smith

Synopsis : Hiver 1953, Moscou. Le corps d’un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d’Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l’enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n’existe pas dans le parfait État socialiste, il s’agit d’un accident. L’affaire est classée mais le doute s’installe dans l’esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C’est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l’Oural, qu’il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l' » accident  » de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

Mon avis9

Ma noteNote-18

Les monstres – Lauren BEUKES

couv60560746Synopsis : Depuis qu’elle travaille à Detroit, département des Homicides, l’inspectrice Gabriella Versado ne s’était jamais trouvée face à une telle monstruosité : un jeune garçon mutilé, le haut de son corps mêlé aux membres inférieurs d’un cerf. Profondément remuée, Gabi se lance à la recherche du macabre sculpteur.
Pendant ce temps, sa fille, Layla, qu’elle délaisse trop souvent, se met en tête de débusquer des pervers sur Internet avec sa meilleure amie. Sa mère ne se doute pas un instant que l’adolescente est à deux doigts de tomber entre les mains du psychopathe, un fou qui se rêve artiste…

Mon avis : Une lecture en demi-teinte … Originalité de suivre cette femme-flic très charismatique et dont la fille est métisse . Un tueur plutôt charismatique aussi . Des scènes de tueries marquantes … Mais pas mal de longueurs et surtout une écriture très onirique, parfois hallucinatoire qui pourra en dérouter certain … D’autant qu’au dernier tiers du roman, le récit prend un virage fantastique/horreur qui ne plaira pas forcement non plus à tout le monde ! Une dernière scène grandiose, de folie, qui moi m’a marquée ! Bref, une lecture marquante par son style mais pas forcement pour son intrigue … Dommage …

Ma note : Note-14

Site de Critiques de Livres