Les enfants de choeur de l’Amérique – Héloise GUAY DE BELLISSEN

51onRPfRYbLSynopsis : En 1980, à quatre mois d’intervalle, Mark David Chapman assassine John Lennon et John Hinckley tire à bout portant sur Ronald Reagan. Chapman et Hinckley, rien à voir en apparence, si ce n’est leur âge (25 ans) et leurs origines middle-class. Rien, sauf leur passion dévorante pour L’Attrape-cœurset son héros, Holden Caufield. Sauf qu’ils aiment tous les deux les mômes, rien que les mômes. Qu’ils se méfient des pères qui picolent. Et des mères, hystériques. À moins que Chapman et Hinckley soient seulement les rejetons paumés d’une Amérique affamée de chair fraîche, de fric et de célébrité. Avec leurs airs d’enfant de chœur, ces deux-là racontent leur jeunesse. Chapman, le petit gros qui s’inventait des amis imaginaires. Hinckley, l’étudiant solitaire, fou amoureux de Jodie Foster, la gamine de Taxi Driver, qui le sauverait de son existence médiocre. De son côté, Caufield en a marre d’être bloqué dans la tête de ces tarés qui se sont emparés de sa vie en lisant L’Attrape- cœurs; il en a marre que Salinger, ce génie mutique et égoïste, le maintienne dans son éternelle jeunesse et dans sa rage. Il voudrait que Salinger écrive la suite. Il voudrait grandir. Pas Hinckley, ni Chapman. Ces deux-là prétendront avoir dégainé leur arme par amour. Trop d’amour c’est sûr, un amour maladif pour eux-mêmes.

Mon avis : Deuxième roman de l’auteur après l’excellentissime  » Roman de Boddah « , et une fois de plus, je me suis laissée emporter dans ce superbe biopic de deux enfants affreux, sales et méchants de l’Amérique ! Au delà du destin tragique de celui qui tua John Lennon et celui qui tenta d’assassiner Ronald Regan, c’est tout une galerie de portraits que nous dépeint l’auteur ici, plus intéressants les uns que les autres ( Marylin Monroe, John Lennon, Emmet Till, Jodie Foster … ) . On rit, on sanglote, on frémit, on s’intéresse, on farfouille sur Wikipédia à la recherche de photos… Bref, un magnifique livre expérience qui secoue ! La plume de l’auteur est toujours impeccable, à la fois dans la sensibilité et le trash , mais surtout l’humour et un travail d’archives de ouf ! En tout cas, un grand moment de lecture inédit comme j’en lis peu  . Passionnant et instructif ! Drôle et sombre à fois ! Jouissif !!

Ma note pour ce biopic culturel, jubilatoire et tellement bien foutu !Note-18

2 réflexions au sujet de « Les enfants de choeur de l’Amérique – Héloise GUAY DE BELLISSEN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *