Un souffle, une ombre – Christian CARAYON

14Synopsis : Été 1980. Le lac de Basse-Misère, dans le sud du Massif central. Un groupe d’adolescents de bonne famille est massacré sur l’ îlot où il était parti camper, en marge de la fête du club nautique local. Dans toute la région, l’onde est sismique. Comme un point de bascule irréversible, qui signe la fin d’une époque d’insouciance, et le début du déclin de la vallée.
À Valdérieu, principale agglomération du pays, quelque chose s’est brisé pour toujours. Trente-quatre ans plus tard, le meurtrier supposé croupit derrière les barreaux. Mais à l’université de Toulouse, le chercheur en histoire Marc-Édouard Peiresoles ne croit pas en sa culpabilité. Originaire de Valdérieu, et témoin impuissant du cataclysme alors qu’il n’était que collégien, il décide de retourner sur place, et de reprendre toute l’enquête. Comme on replonge dans ses propres traumatismes. Comme on lève le voile sur trois décennies de non-dits, en grattant le vernis d’une communauté beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Derrière les fantômes des adolescents disparus, c’est bientôt le lac de Basse-Misère qui se réveille, tel un prédateur endormi. Déjà prêt à engloutir ses
prochaines victimes…

Mon avis : Mais quelle excellente lecture !! Je ne m’attendais pas du tout à çà ! C’est très mature, au carré, complètement immergeant et totalement glacial ! On suit le narrateur qui, 35 ans après le massacre de 4 adolescents à Basse-misère , décide de reprendre l’enquête en tant qu’historien ! Un véritable Truman Capote des Pyrénées en quête intransigeant de la vérité ! On est sans cesse derrière lui, désirant plus que tout connaître la vérité sur ce qu’il s’est passé cette nuit là du massacre . Il faut donc évidemment aimer ce côté  » on reprend l’enquête du début, on va interroger les parents, les enfants, ect .. on retourne sur les lieux …  » . Mais sincèrement, ces petites longueurs passent vraiment bien …. Et puis … Et puis … arrive le chapitre tant attendu … Celui où on revit intégralement cette fameuse nuit … Et là, mon dieu !! Quelle scène !!! D’une dureté, d’une telle abomination et d’une telle injustice …. On pleure, on crie, on n’en peut plus !! … Je suis ressortie complètement meurtrie de cette histoire, mais tellement réjouie de l’avoir lu … Bref, un récit intense, puissant, parfois insupportable mais tellement addictif et immergeant qu’on en ressort complètement assommé ! Je ne peux que le recommander aux fana du genre ! 

Ma note pour ce thriller captivant et brillant qu’on ne peut lâcher jusqu’à son atroce dénouement … Note-19

2 réflexions sur « Un souffle, une ombre – Christian CARAYON »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *