Archives de catégorie : Drame

Ne dis rien à papa – François-Xavier DILLARD

SYNOPSIS : L’instinct maternel est l’arme la plus puissante au monde. Surtout quand on la retourne contre ses propres enfants. Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante.
Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l’un, une propension à la mélancolie et, chez l’autre un véritable penchant pour le mal. Chaque jour elle se dit qu’elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au cœur d’images qu’elle voudrait tant oublier… À n’importe quel prix…
Et lorsqu’un nouveau voisin s’installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d’une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister.

MON AVIS : Waouh ! J’ai adoré ce thriller très psychologique, voir psychiatrique ! On démarre par plusieurs narrations en des lieux et dates différentes …Et le puzzle se met en place .. Et c’est juste épatant !! Cet auteur a vraiment le talent de rendre très abordables ces thématiques psychologiques profondes et délicates ! Les mamans sont au centre de l’horreur … dans ce qu’elles ont de pire … C’est d’une noirceur absolue, glauque et oppressant à souhait  ! Une tension effroyable qui monte crescendo pour envoyer un final qui dépote !! Des chapitres courts et incisifs créent un rythme effréné et le roman devient un véritable page-turner qu’on ne peut plus lâcher ! Bref : Je vous le recommande à 100 % pour du très bon psycho/psychiatrique au suspense superbement amené , pour cette touche de terreur qui fait frémir et ce final absolument divin !! N’hésitez-pas !

MON AVIS EN PHOTO : 

 

 

Cavale – Virginie JOUANNET

SYNOPSIS : Jeanne a oublié deux heures de sa vie.
Deux heures pendant lesquelles son compagnon a été poignardé.
À l’arrivée de la police, elle se souvient seulement s’être réveillée à ses côtés, dans une mare de sang.
Avant cela, rien.
Jeanne doit retrouver la mémoire.
Vite.
Quand commencent les appels anonymes, elle n’a plus le choix. Elle s’enfuit.
Au cours de sa folle cavale, il lui faudra dénouer les fils de son passé et faire face à une culpabilité d’enfance qui ne cesse de la ronger.

MON AVIS POST-IT : 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS EN VIDÉO : 

Au fond de l’eau – PAULA HAWKINS

SYNOPSIS : Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter l e prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

MON AVIS : Après le très médiatisé  » La fille du train « , l’auteur nous revient ici avec un roman que je trouve plus abouti et surtout un peu plus recentré sur l’intrigue que sur les personnages seuls ! Malgré quelques longueurs en milieu de récit ( il en était de même dans La Fille du Train ) , Paula nous offre ici une trame principale extrêmement intéressante, remplit de mystère et de secret . Comme à son habitude, les personnages féminins sont excellemment fouillés, approfondis et d’une complexité diabolique . Beaucoup de thématiques  qui touchent les femmes y sont abordés : L’image de soi, surtout pendant cette période nébuleuse de l’adolescence, les relations mére/fille et évidemment, les relations avec les hommes . Tout le mystère autour de cette rivière reste captivant de bout en bout, et une fin que l’auteur a mieux travaillée que celle de  » La fille du train  » ! BREF : Vous l’aurez compris, j’ai plus apprécié cet opus que le précédent de l’auteur, elle a réussi à modifier certaines erreurs du premier ( hélas quelques longueurs persistantes en milieu de récit ) . Une histoire prenante et captivante qu’on lit en apnée totale, la tête sous l’eau et dont on ressort … complètement essorés ! 

MON AVIS EN VIDÉO : 

Goat Mountain – David Vann

SYNOPSIS : Automne 1978, nord de la Californie. C’est l’ouverture de la chasse sur les 250 hectares du ranch de Goat Mountain où un garçon de onze ans, son père, son grand-père et un ami de la famille se retrouvent comme chaque année
pour chasser sur les terres familiales. À leur arrivée, les quatre hommes aperçoivent au loin un braconnier qu’ils observent de la lunette de leur fusil. Le père invite son fils à tenir l’arme et à venir regarder. Et l’irréparable se produit. De cet instant figé découle l’éternité : les instincts primitifs se mesurent aux conséquences à vie, les croyances universelles se heurtent aux résonnances des tragédies. Et le parcours initiatique du jeune garçon se poursuivra pendant plusieurs jours, entre chasse au gibier et chasse à l’homme, abandonné à ses instincts sauvages.

MON AVIS : Bon ben .. J’ai envie de vous dire : Comme d’hab avec cet auteur : Enorme claque !! C’est du brut, du sauvage, du noir, du nauséeux et du tellement cruel … Une fois de plus avec cet auteur, la mise en avant du problème des armes à feu en Amérique et de la relation qu’entretiennent certains américains avec leur fusil … Une relation fils/père/grand-père menée à son paroxysme et qui ne pouvait qu’apporter cet effroyable dénouement … Bref une lecture violente , carnassière , parfois inhumaine qui vous mènera dans vos retranchements jusqu’à la nausée . Pour public averti donc, quelques scènes de chasse et de dépeçage parfois insoutenables, mais une lecture absolue sur les relations pére/fils , ainsi que la relation des américains avec les armes à feu . Comme tous les David Vann, je vous recommande fortement celui-ci !! 

MON AVIS EN VIDÉO : 

Une famille trop parfaite – Rachel ABBOTT

SYNOPSIS : En Angleterre, de nos jours.
De retour à Manchester après des années d’absence, l’inspecteur Tom Douglas est chargé d’enquêter sur la mystérieuse disparition de la jeune mère de famille Olivia Brookes et de ses trois enfants. Une affaire banale ? Pas si sûr.
Le mari d’Olivia est éploré, mais dans le domicile familial règne une atmosphère pesante : pourquoi toutes les photos de famille ont-elles disparu ? Quels sombres desseins poussent une femme à fuir brutalement son domicile, sans même emporter son sac à main ? Plus étonnant encore, pourquoi le nom d’Olivia revient-il dans trois anciennes affaires de disparition jamais élucidées ?
Pour Tom, c’est le début d’une enquête qui va le mener aux cœurs des secrets et mensonges d’une famille un peu trop parfaite…

MON AVIS : Grosse déconvenue avec cette lecture que je n’ai pas du tout aimé !! Un suspense au niveau zéro ( ben oui, on apprend le pourquoi du comment à la 10 éme page ), beaucoup d’ennui, aucun attachement aux personnages qui ne sont absolument pas fouillés et très mal amenés , des rebondissements jamais surprenants et une fin à la hauteur de tout le récit : assommante, prévisible et sans aucun intérêt ! BREF, une lecture catastrophe pour moi que je ne vous recommande pas …

MON AVIS EN VIDÉO :

La fille d’avant – J-P Delaney

SYNOPSIS : Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

MON AVIS : Un roman qui me laisse assez dubitative … L’impression de ne pas avoir compris le projet de l’auteur . Certes il  y a un certain suspense qui plaira sûrement aux lecteurs d’Harlan Coben ou Patricia McDonalds, mais je suis personnellement restée complètement hermétique à l’histoire ainsi qu’aux 4 personnages centraux . Je n’ai franchement pas aimé l’image de le femme qui est donnée dans ce roman ( soit manipulatrice soit soumise … ) ni celle des hommes ( totalitaire et manipulateur … ) , une sensation vraiment étrange qui m’a déplu . BREF :  le fond de l’histoire ne m’a pas plu, par contre Gros Point Positif pour la forme : L’auteur a tenté des effets stylistiques littéraires très intéressants et originaux, dans le jeu de la temporalité, le croisement des vies d’Emma et Jane ainsi que dans la mise en page . Je reste donc sur un avis plutôt mitigé pour ce roman à suspense qui saura sûrement trouver son public mais moi il m’a laissé plutôt perplexe … A vous de voir !!

MON AVIS EN VIDÉO : 

La vallée des ombres – Xavier-Marie BONNOT

SYNOPSIS : René Vasseur est une machine, un être au cuir épais qui a fait la guerre, qui a changé de nom. René Vasseur est un légionnaire. Après vingt ans d’absence, la haine au cœur, il revient dans son village natal, au fond d’une vallée industrielle dévastée par la crise. Peu à peu, surgissent les ombres du passé : la femme qu’il a aimée, l’ennemi d’enfance devenu flic, l’ami qui a basculé dans le grand banditisme, son père, ancien patron de la CGT locale, tyrannique et désabusé… Et le drame qui a bouleversé sa vie : la mort de son frère, Rémy, dix-huit ans, assassiné lors des grèves de décembre de 1986.
René est-il venu venger son frère ? Pourquoi ne l’a-t-il pas secouru alors qu’il en était capable ? Pourquoi a-t-il rejoint la Légion ?

MON AVIS : Mais quel magnifique roman noir !! Une plume acerbe , incisive, parfois mélancolique mais magnifiquement adaptée pour ce genre de récit noir avec un fond de critique sociale et politique . Empathie totale pour René qui n’est vraiment pas épargné par la vie et qui va devoir jongler avec ses démons du passé et du présent ! Un suspense omni-présent, une tension qui ne cesse de monter crescendo pour un final de beauté ! Attention, ce roman est vraiment noir, ténébreux, parfois même cafardeux : Aucun répit ne nous est fait par l’auteur qui a été jusqu’au bout de sa position initiale, donc pas de petits papillons ou de Bisounours à espérer !! Bref : Du très bon roman noir social qui se lit extrêmement vite, qu’on ne peut lire que d’une traite tellement on est happé par le récit, avec un René que l’on est pas prêt d’oublier … Réussite totale pour ce genre là !

MON AVIS EN VIDÉO : 

Rien ne se perd – Cloé MEDHI

SYNOPSIS : Une petite ville semblable à tant d’autres… Et puis un jour, la bavure… Un contrôle d’identité qui dégénère… Il s’appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort… Moi, Mattia, onze ans, je ne l’ai pas connu, mais après, j’ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu’à la dislocation… Plus tard, alors que d’étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j’ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice ! C’est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s’en mêler, les mères, les s urs, les amis… Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j’essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n’est jamais vraiment enterré ! Et personne n’a dit que c’était juste…

MON AVIS : Attention PÉPITE !! Un bijou du roman noir social d’une justesse et d’une intelligence rare ! L’auteur a voulu montrer tous les dommages collatéraux qui pèsent sur les familles suite à ces  » bavures « , et ce sur des années, voir des générations ! Des personnages extrêmement attachants, une histoire bouleversante qui ne peut qu’émouvoir, le tout dans une ambiance très noire mais magnifiée grâce à la plume extraordinaire de l’auteur . Une thématique délicate qui ne tombe jamais dans le pathos, le larmoyant , le voyeurisme ou l’apitoiement . Un récit qui m’a bouleversé du début à la fin .. Ce genre de lecture qu’on n’oublie pas et qui marque la vie d’un lecteur . A LIRE ABSOLUMENT !

MON AVIS EN VIDÉO :

Aquarium – David VANN

couv25888504Synopsis : Caitlin, douze ans, habite avec sa mère dans un modeste appartement d’une banlieue de Seattle. Afin d’échapper à la solitude et à la grisaille de sa vie quotidienne, chaque jour, après l’école, elle court à l’aquarium pour se plonger dans les profondeurs du monde marin qui la fascine. Là, elle rencontre un vieil homme qui semble partager sa passion pour les poissons et devient peu à peu son confident. Mais la vie de Caitlin bascule le jour où sa mère découvre cette amitié et lui révèle le terrible secret qui les lie toutes deux à cet homme.

Mon avis : Encore une énorme claque de David Vann … Mais comment fait-il pour nous amener aussi loin dans ce que l’être humain a de plus horrible en lui ? Un climat oppressant, glacial mais tellement prenant ! Pourtant le début semblait assez léger : On suit la petite Caitlin, à Seattle, où elle mène une vie pas très reluisante, seule avec sa maman et dont le seul plaisir est d’aller chaque jour, après l’école , observer les poissons dans le grand Aquarium de Seattle ( la place des poissons dans ce récit est très importante !! )  . Et puis elle rencontre un vieil homme là-bas qui montre quelques signes d’affections pour elle … Et puis la maman de Caitlin veut savoir qui est ce vieux monsieur qui s’approche trop de sa fille … Et puis … Et puis  … Ouucchhhhh revirement à 360 degrés, avec une scène entre Caitlin et sa mère dans leur appartement que je ne suis pas prête d’oublier !! D’une violence psychologique inouïe !! Toute la force de l’écriture de l’auteur à son summum pendant tout un chapitre de folie !! Mais quelle claque bon sang !! ….. On referme le bouquin complètement à bout de souffle … Quel auteur …  » Sukkwan Island  » m’avait secoué déjà par cette force, mais là je suis K.O. ….. Je ne peux que vous recommander cette pépite … Splendide, sauvage, brutal ,et féroce mais terriblement humain , d’une sensibilité rare … A lire … Vraiment …

Ma note : Note-19

Lux – Maud Mayeras

13567322_1077694215612025_9160320025792331003_nSynopsis : C’est l’histoire d’un retour, d’une sentence et d’une vague qui monte à l’horizon.
2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l’Australie.
Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l’espace de trois mois qui l’ont vu quitter l’adolescence, il a connu la joie, l’amitié, l’amour et l’horreur.
Aujourd’hui il est un homme. Il n’a pas oublié, il n’a rien pardonné.
Mais la justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l’apocalypse.

Mon avis : Définitivement une des mes auteurs préférés …. Puting que c’est fort, puissant, totalement immergeant et surtout unique !! Il n’y a que Maud Mayeras pour nous amener ses histoires comme çà ! Abrupt, impulsif et superbement effrayant ! Une histoire avalée en une seule goulée d’oxygène … Autant le personne principal Antoine est très attachant, autant, au final, çà sera le personnage de Hunter qui m’aura marqué au fer rouge ! Je ne suis pas prête de l’oublier celui là ! …. On tourne encore autour des thématiques chères à l’auteur : Les monstres tapis au fond de nous, l’instinct maternel, la fratrie et les secrets familiaux inavouables … Bref, une pépite du roman noir qu’il faut lire ! Un livre puissant, d’une fulgurance inouïe qui vous laisse K.O ! Impitoyable ! Le style de Mayeras est unique, ne passez pas à côté !!

Ma note Note-19