Archives de catégorie : Policier

La mésange et l’ogresse – Harold Cobert

Synopsis :  » Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas.  »
22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari,  » l’Ogre des Ardennes « . Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa  » mésange  » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

Mon avis 777

Mauvaise compagnie – Laura Lippman

71tzuxhgwlSynopsis : Deux fillettes rentrent chez elles par une chaude après-midi de juillet à Baltimore. Dans une rue qu’elles n’auraient pas dû emprunter, elles trouvent un bébé abandonné dans un landau. La gentille Alice Manning et Ronnie Fuller, la tête brûlée, sont pleines de bonnes intentions. Elles veulent juste aider ce bébé et faire une bonne action… Mais la situation prend un tour dramatique et la vie de trois familles s’en trouve bouleversée à jamais.
Sept ans plus tard, Alice et Ronnie rentrent chez elles, séparément cette fois. Leur amitié n’est plus qu’un lointain souvenir, mais leur secret les lie à jamais. Alors qu’elles tentent de tourner le dos à leur sombre passé, un enfant disparaît, dans des circonstances si troublantes qu’elles désignent tout de suite Alice et Ronnie comme coupables. Déterminée à retrouver l’enfant disparu et à faire éclater la vérité au grand jour, le détective Nancy Porter, qui avait déjà résolu la première disparition, prend l’affaire à cœur.
Mais il ne faut jamais se fier aux apparences, car dans ce monde, l’innocence n’existe plus, pas même chez les enfants.

Mon avis : Un peu long à se mettre en place, le style de Laura Lippman étant assez spécial … Mais une fois les personnages et la situation mis en place, on ne peut plus lâcher notre lecture ! Des protagonistes forts et marquants, une histoire lourde et lugubre de disparitions de bébés … Une enquêtrice avec laquelle on a beaucoup d’empathie et qui crée surtout une grosse dynamique à l’enquête et donc du coup à la lecture ! Beaucoup d’interrogations aussi sur le rôle des médias et de la justice dans ce genre d’histoire où les victimes et les coupables sont des enfants …  Un excellent thriller, palpitant de bout en bout,  une fois qu’on est habitué au style de l’auteur ! Une fin juste parfaite ! Du suspense, des secrets, de la folie et une grosse part de mystère : Tout les ingrédients pour faire de ce roman un thriller palpitant, addictif, qu’on ne peut lâcher jusqu’à la dernière ligne !

Ma note : Note-18

Ticket pour l’enfer – Jean Vigne

couv52024277Synopsis : « Le secret est notre religion, la vérité, notre loi, l’unité, notre force. »
Laura, jeune femme atteinte d’une maladie incurable, espérait finir ses jours paisiblement. Mais voilà, un certain Tom et son organisation mystérieuse semble en avoir décidé autrement. C’est ainsi qu’une série de meurtres va parsemer le parcours fou de Laura. Elle devra alors compter sur l’aide de personnages aussi mystérieux qu’inquiétants pour espérer s’en sortir.
Mais l’espoir n’est-il pas en soi une chimère ?
De Grenoble à l’Italie, en passant par les États-Unis, rien ne pourra arrêter cette macabre machination.

Mon avis : Un scénario de départ super original ( un société secrète qui recrute des malades incurables n’ayant plus que quelques mois à vivre ) qui m’a tout de suite intrigué et harponné, avec une pléiade de personnages marquants et attachants ! Actions, scènes chocs, rebondissements insensés et profondeurs des personnages : Totale réussite de l’auteur qui crée un récit complètement addictif et jouissif ! Je le conseille fortement à ceux qui cherchent une lecture rythmée  mêlant actions, faux-semblants , intrigues palpitantes et personnages haut en couleur ! Bref, un excellent roman qui est le deuxième tome de l’inspecteur Alonzo ! Hâte de le retrouver dans d’autres mésaventures !

Ma note pour cette palpitante aventure bourrée de rebondissements, de scènes chocs et de personnages marquants : Note-17

Lyndwood Miller – Sandrine ROY

81z3GbazXGLSynopsis : Lynwood pensait couler des jours paisibles dans les Pyrénées, loin de son Amérique natale .
Une jeune inconnue est kidnappée, séquestrée et torturée non loin de sa maison.
Il va la sauver, loin de se douter qu’Eli n’est pas une jeune femme ordinaire.
Aidé de son ami Simon, il va se lancer à la poursuite des agresseurs et veiller à la sécurité d’Eli.

Mon avis : Un excellent roman à suspense dans lequel on est tout de suite happé par les personnages et l’intrigue ! Le style d’écriture est rapidement addictif et on est immédiatement en empathie avec Lyndwood et Eli . Bien que manquant peut-être d’une certaine profondeur psychologique, ces deux personnages sont extrêmement attachants et l’évolution de leur relation est une délectation ! Le mystère qui les entoure crée une extraordinaire appétence : D’où viennent les  » pouvoirs  » d’Eli ? Pourquoi Lynwood a quitté les Forces Spéciales Américaines pour venir au fin fond des Pyrénées ? Pourquoi veut-on capturer Eli ? …. L’auteur a en plus  formidablement trouvé le juste équilibre entre actions, dialogues et descriptions ! Un remarquable roman à suspense totalement addictif qui est un tome 1 dans lequel on fait donc connaissance avec tout les protagonistes ! .. Et une dernière scène très jouissive !! Bref, une seule hâte  : Lire le tome 2 des mésaventures d’Elie et Lynwood ! Totale réussite pour un premier roman !

Ma note pour ce roman introductif dans lequel on découvre des personnages extrêmement attachants et une intrigue palpitante : Note-18

Sauver sa peau – Lisa Gardner

91oxnK+FAgLSynopsis : Sally, Cindy, Lucile… Depuis l’enfance, Annabelle Granger s’est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d’histoire… Sans qu’on lui donne la moindre explication. La découverte dans une chambre souterraine de l’ancien l’hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes, mortes des années auparavant, fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l’une des petites victimes : Annabelle Granger. L’heure n’est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l’ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l’attend. Depuis vingt cinq ans…

Mon avis : Encore un excellent Lisa Gardner qui n’a pas son pareil pour créer un suspense du diable, une ambiance angoissante et des scènes parfois effrayantes ! Un style complètement addictif dés la troisième phrase qui vous entraîne sans plus vous lâcher . 6 cadavres de petites filles découverts dans un tunnel sous un ancien Hôpital psychiatrique .. Le décor est planté … On suit en parallèle l’étrange histoire d’Annabelle qui, depuis son enfance, doit souvent changer d’identité et de ville … Enorme attachement aux personnages, on ne peut quitter l’affaire jusqu’au dénouement fin foutu … mais auquel il manque un petit quelque chose pour faire de cette lecture un coup de coeur . Bref, encore un excellent thriller signé Gardner qui mêle magnifiquement suspense, psychologie ( psychiatrie même ici ), émotions et personnages marquants ! 

Ma note pour ce bon cru de Gardner qui nous plonge au coeur de la folie destructrice : Note-17

Germania – Harald Gilbers

81G6zTkuATLSynopsis : Berlin, été 1944. De jeunes femmes sont retrouvées mortes, nues et mutilées, devant des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale. Contre toute attente, le SS-Hauptsturmführer Vogler fait appel à Richard Oppenheimer, l’ancien enquêteur star. Pourtant Oppenheimer est juif et donc officiellement interdit d’exercer… Tiraillé entre son quotidien misérable dans une  » maison juive  » et le confort que lui offre son nouveau statut, Oppenheimer est de plus en plus inquiet. Tous les indices pointent vers un assassin appartenant à l’élite nazie, si Oppenheimer échoue, son destin est scellé. Mais n’est-il pas encore plus dangereux de démasquer le coupable ? Pendant les derniers jours du Reich, les tensions sont à leur comble…

Mon avis : Excellent thriller historique qui a su trouver le parfait équilibre entre l’Histoire avec un grand H et l’enquête policière ! On est tout de suite en forte empathie avec Richard, cet ancien enquêteur juif, qui devra collaborer avec un SS chargé de l’affaire de ces femmes que l’on retrouve atrocement mutilées et assassinées au coeur de Berlin ! Et nous voilà donc plongés dans l’enfer de Berlin de 1944, complètement ravagée par les bombardements britanniques et dont les habitants vivent dans l’angoisse en permanence et ne souhaitent plus que la capitulation d’Hitler !! L’auteur nous fournit pas mal d’anecdotes de cette période sinistre , tout en nous intriguant sur les raisons de ces meurtres ! Plus l’enquête avance, plus Richard comprend que le tueur gravite autour de l’entourage du Führer et plus il cherche à comprendre pourquoi on a fait appel à un ancien flic juif pour cette affaire …. Du rythme, du suspense, un travail de recherche minutieux sur la vie des berlinois en ce printemps 1944 et des personnages attachants ! Bref, On est pris dans le tourbillon de cette histoire avec ce duo improbable entre un SS et un ex-policier juif ! UN EXCELLENT THRILLER HISTORIQUE QUE JE CONSEILLE FORTEMENT AUX FANS DU GENRE ET DE CETTE PERIODE HISTORIQUE !  Hâte de lire le tome 2 !

Mon avis pour ce remarquable thriller historique qui a su trouver la parfaite harmonie entre Histoire et enquête policière : Note-19

L’homme qui en voulait trop – Patrice PELISSIER

51ndp5qH2jLSynopsis : En Auvergne, la gendarmerie découvre, après une terrible tempête de neige qui l’a coupé du monde, un hameau entièrement décimé. Six cadavres. Mais nulle trace d’assassin. Au récit de l’enquête se mêle en flash-back celui d’Alex, bellâtre vagabond, qui raconte ce qui s’est passé, comment il s’est retrouvé aux Combes, lieu-dit aussi sublime que loin de tout, comment des liens se sont tissés entre lui et les cinq habitants du hameau à coups de verres de gnôle partagés au coin du feu, comment le froid et la neige ont exacerbé leur solitude, les calfeutrant finalement dans une même maison une nuit entière. Comment, encore, un inconnu est venu troubler le calme apparent des choses, faisant tomber, un à un, les masques. Et pourquoi la neige immaculée est, soudain, devenue rouge sang.

Mon avis : Un thriller rural et montagnard que j’ai beaucoup aimé ! Ambiance très théâtrale pour ce huis-clos dans un hameau d’Auvergne .  Des personnages bien emmenés, une intrigue solide que l’on découvre au présent et au passé à travers les écrits d’un journal intime . Thématique intéressante du froid, de la neige qui créent une atmosphère glaciale au roman, ainsi que la promiscuité  » forcée  » des protagonistes qui doivent loger dans la même maison face à la tempête de neige du siècle ! Bref, un policier narré de manière assez théâtralisée mais qui génère juste ce qu’il faut de suspense et d’angoisse pour nous rendre accro jusqu’à la fin !

Ma note pour ce policier-théâtral qui vous plonge dans une ambiance glaciale du fond de l’Auvergne Note-16

La petite morte – Paulette Chevrier

51poPOqBFDLSynopsis : St-Edmond, 1946. Au cœur d’un bucolique village de l’Outaouais, Délia, neuf ans, s’apprête à vivre un autre été de vacances et de bonheur : campagne chatoyante, fruits champêtres, baignades, candeur et innocence. Puis l’impensable survient, et sa vie bascule. Délia assiste impuissante à la mort violente de sa jeune cousine, Rosemarie, tombée de la fenêtre de la maison de ses parents. Crime odieux ou bête accident ? Une enquête policière s’enclenche, plongeant tout le petit village dans l’abîme du drame de la mort d’une enfant. Dans un Québec rural gangréné par l’omniprésence et la puissance des religieuses, le filet se resserre lentement sur une famille aux secrets troubles, jusqu’au dénouement tragique, amené par une minutieuse reconstitution des événements. Plus de cinquante ans après la tragédie, la mémoire de la narratrice est aussi vive que sa blessure est douloureuse.

Mon avis : Un très belle lecture qui nous plonge dans les années 50 au coeur du Québec , une période très puritaine où la religion dicte fortement la vie des habitants . On va y suivre Délia qui va chercher à savoir ce qui est arrivé à sa cousine Rosemarie, tombée ( poussée ? ) d’une fenêtre et qui causa sa mort . Originalité donc de suivre une petite fille de 9 ans mener l’enquête ! Une ambiance très  » Vipère au poing  » mêlée à du Agatha Christie ! Le style est très agréable à lire, peu de description et beaucoup de dialogues ! On suit avec une énorme empathie les recherches menées par Délia et on veut nous aussi savoir ce qu’il s’est passé ce fameux jour ! Bref, une chouette enquête policière menée à  » l’ancienne «  dont y ressort quand même un climat assez oppressant et angoissant quand on comprend petit à petit tout ce qu’a subit Rosemarie …

Mon avis pour cette originale enquête policière et le destin tragique d’une petit fille … : Note-17

Le tigris dans l’oreille – Odile Marteau Guernion

61sKQxG+4SLSynopsis : Simon Blot et son équipage ne s’attendaient pas, ce matin là, à découvrir le corps d’une jeune gothique noyée au fond de leurs filets. Tout porte à croire que la jeune fille a voulu mettre fin à ses jours… L’inspecteur Anna Le Goff, incrédule, refuse de se fier aux apparences. Accompagnée de son équipe et contre l’avis de ses supérieurs, elle met tout en œuvre pour lever le doute, au risque d’y perdre la vie…

Mon avis : Troisième enquête de l’inspecteur Anna Le Goff qui nous emmène ici entre Normandie et Bretagne dans les tumultes de l’océan ! Une intrigue plutôt prenante, servit par une plume agréable à lire, ainsi que des personnages bien posés et rapidement attachants . De fausses pistes en indices , on évolue gentiment dans l’enquête et le tout reste assez classique . Une fin plutôt intéressante que je n’avais pas devinée et qui reste en adéquation avec le reste du récit . Bref, je recommande si vous aimez les romans policiers de factures plutôt classiques, reprenant tout les codes du genre, et relayer ici par une plume agréable , sensible , qui manie bien son sujet .

Ma note pour ce policier mené de façon plutôt classique mais qui reste agréable à lire : Note-15

Le vide – Patrick SENECAL

couv61131901Synopsis : Pierre Sauvé :À l’orée de la quarantaine, veuf, père d’une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui a toutes les apparences d’un crime passionnel.
Frédéric Ferland : Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu’il ne voit guère, il cherche depuis des années l’excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu’il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.
Maxime Lavoie :Trente-sept ans, célibataire, idéaliste et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l’animateur de Vivre au Max, l’émission de téléréalité la plus controversée de l’heure… mais aussi la plus populaire.
Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens… tout comme la vôtre !

Mon avis : Enorme coup de coeur pour ce récit coup de poing qui démarre sur les chapeaux de roue et qui ne connaîtra aucun temps mort jusqu’au dénouement ! Une écriture fluide, addictive qui vous embarque immédiatement . Des personnages marquants auxquels on s’attache irrémédiablement ( Pierre, sa fille ou Chloé .. ) et d’autres que l’on déteste au plus haut point !! Un nouveau découpage des chapitres qui crée un suspense de ouf ! Des scènes chocs  qui marquent et une critique impitoyable et sarcastique de notre société de consommation et de voyeurisme qui font de nous des êtres hypocrites, égoïstes, aveugles et  stupides . Bref, des personnages marquants, une intrigue ultra-prenante, des scènes d’anthologie et une critique acérée de la société : Le cocktail parfait qui vous scotche à chacune des pages ! Je défie quiconque de lâcher l’affaire jusqu’à la dernière scène apocalyptique !! Un livre coup de poing qui vous assomme et qu’on a du mal à oublier !

Ma note pour cet énorme coup de coeur : Note-19