» La véritable histoire de Noël  » de Marko LEINO

513hDMXeoXLSynopsis : Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Mon avis : Une très belle lecture de saison … J’ai beaucoup aimé le style d’écriture qui finalement n’est pas si enfantin que çà . Quant à l’histoire de Nicolas … Je ne m’attendais vraiment pas à çà !! Une histoire dure, poignante, très triste … J’étais plusieurs fois au bord des larmes !! Un livre qui aborde des thèmes délicats tels que la mort, la solitude, le deuil …. Vraiment des propos que je ne pensais pas trouver dans un conte pour enfant …qui en devient presque un conte pour adulte ! Ce pauvre Nicolas en a bien bavé avant de devenir qui-nous-savons …. Malgré tout, le charme est quand même là . Les décors de la Laponie sont magnifiques, sa faune et sa flore, ses habitants :  on est émerveillé de bout en bout, et le petit enfant éberlué que nous étions devant le Père-Noël se réveille en nous et jouit du bonheur de ces instants de magie que nous offre la période de Noël … Bref, une lecture que je recommande de lire en Décembre !! On y perdrait la moitié de son charme à lire ce joli conte en plein mois d’août !!

Ma note pour ce joli conte  à la fois magique mais aussi ténébreux :Note-16

Central Park – Guillaume MUSSO

couv64118401Synopsis : Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…Pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier. New York, huit heures du matin.Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible ? Et pourtant… ( source : livraddict )

Mon avis : Bon …Soyons honnêtes, j’avais beaucoup, beaucoup d’a priori sur Guillaume Musso . Je le mettais dans la catégorie des auteurs  » pour la masse  » tels Marc Levy, Amélie Nothomb ou Michel Bussi qu’il fait bon ton de lire . Déjà, rien que les titres de ses livres me faisaient peur :  » Seras-tu là ?  » ,  » Je reviens te chercher  » ,  » Que serai-je sans toi ? « ,  » Et aprés ?  »  … Bref, un auteur qui se pose trop de question, on dirait Dora et Babouche avec La carte 🙂 . Je sais que personnellement , je préférais plutôt le genre d’histoire qu’écrit son frére, Valentin . Et puis, et puis ….j’entend dire que  » Central Park  » est vraiment catégorisé dans le genre Thriller psychologique ( un genre que j’adoore ) et que ma meilleure amie , l’ayant dans sa pal, voudrait bien faire une tite LC avec moi ! Et c’est donc parti … Et …. J’ai adoré !! Dés les premières phrases, j’étais à fond dans l’histoire, en totale empathie avec Alice, notre petite fliquette du 36 quai des orfévres, qui se retrouve, elle ne sait pas comment, menottée à un parfait inconnu en plein milieu de ….Central Park …. Et c’est parti pour une aventure écrite sur les chapeaux de roues, au style bien millimétré  et donc le rythme ne décéléra jamais pendant toute l’histoire !! J’ai franchement cru pendant les 3/4 du livre que çà se terminerait en coup de coeur , mais …. mais ….Petite déception avec la fin … A la fois quelque peu prévisible et un peu trop tarabiscotée dans un sens ( dur d’expliquer pourquoi on a pas aimé une fin sans spoiler , donc je n’en dirais pas plus, juste que j’avais osé m’attendre à une plus grosse surprise, un gros twist final à la Mayeras , Giebel ou Thilliez ) . N’empêche, ce livre m’aura permis de comprendre qu’il ne faut jamais avoir de préjugés sur un auteur et qu’il faut surtout lire ses livres pour se faire sa propre idée sur son style et les histoires qu’il nous conte !!

Ma note pour ce thriller qui file à 100 à l’heure avec une héroïne des plus attachante !!Note-17

Advent Books Calendar : Jour 19 – Un livre que vous pourriez offrir à tous vos proches tant il vous a marqué(e)

Je vais citer un livre lu il y a 10 ans :

61Rr0CWqMbL

Le premier tome des enquêtes du commissaire Sharko : Une plongée en enfer … Une histoire trés sombre, à la limite du glauque !! Mais j’ai adoré dés le début le style de Thilliez et j’ai de suite eu beaucoup d’empathie pour Sharko dont j’ai lu par la suite toutes les aventures ( la derniére en date étant  » Angor  » ) . Une lecture que je conseille donc fortement au fan de polar bien barré !!

Le grand secret – René BARJAVEL

Synopsis : Le grand secret, c’est l’histoire d’un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n’en ont connu de pareilles.
C’est aussi l’histoire d’un mystère qui, depuis 1955, a réuni, à l’insu de tous, dans une angoisse commune, par-dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C’est ce  » grand secret  » qui a mis fin à la guerre froide, qui a été la cause de l’assassinat de Kennedy, qui rend compréhensible le comportement de De Gaulle en mai 1968, qui a rendu indispensables les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin.
Il n’a rien à voir avec la guerre ou la bombe H. C’est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde. Il ne faut pas oublier que c’est un roman. Mais si c’était vrai ?…

Mon avis : Retour pour moi à la SF adulte, aprés pas mal de déconvenues en SF young-adult, et j’en suis plutôt ravie aprés la lecture du  » Grand secret  » !! Que voilà un beau livre, à l’écriture trés soignée, ciselée au couteau, avec de trés jolies envolées poétiques ( on y parle de l’amour que peuvent ressentir un homme et une femme comme rarement je n’en ai vu ) . J’ai eu un peu de mal au début à m’accoutumer à cette écriture et ce style de SF des années 70 : Il y a trés peu de chapitres ( 3 ) , chose rare dans la SF d’aujourdhui où les chapitres sont plutôt courts, et les phrases sont moins longuettes … Mais une fois apprivoisé le style de l’auteur, on vit à fond l’aventure de nos deux amoureux !! On veut s’avoir ce qu’est ce grand secret !! Je noterai juste pour ma part, vers le milieu, quelques parties de l’histoire qui m’ont un peu lassées, ce sont toutes ces explications géo-politiques sur les puissants de notre planéte , d’autant qu’ici on parle des présidents des années 50 et 60, donc un peu de mal à situer tout le monde ( on remonte jusqu’à René Coty quand même … ) . Mais bon, le récit défile tout seul et la fin m’a littéralement scotchée, je ne m’attendais pas à un tel retournement de situation … J’ai adoré ce  » renversement  » ultime !! J’ai totalement dévoré les 100 derniéres pages !! Et je vous conseille donc amplement la lecture de cette SF trés visionnaire, qui m’a beaucoup fait pensé à du Werber, qui, je suis sûr, a aussi dévoré les romans de Barjavel !!

Ma note pour cette SF à la fois visionnaire et tellement ancrée dans notre réalité … Note-16