Les enfants de choeur de l’Amérique – Héloise GUAY DE BELLISSEN

51onRPfRYbLSynopsis : En 1980, à quatre mois d’intervalle, Mark David Chapman assassine John Lennon et John Hinckley tire à bout portant sur Ronald Reagan. Chapman et Hinckley, rien à voir en apparence, si ce n’est leur âge (25 ans) et leurs origines middle-class. Rien, sauf leur passion dévorante pour L’Attrape-cœurset son héros, Holden Caufield. Sauf qu’ils aiment tous les deux les mômes, rien que les mômes. Qu’ils se méfient des pères qui picolent. Et des mères, hystériques. À moins que Chapman et Hinckley soient seulement les rejetons paumés d’une Amérique affamée de chair fraîche, de fric et de célébrité. Avec leurs airs d’enfant de chœur, ces deux-là racontent leur jeunesse. Chapman, le petit gros qui s’inventait des amis imaginaires. Hinckley, l’étudiant solitaire, fou amoureux de Jodie Foster, la gamine de Taxi Driver, qui le sauverait de son existence médiocre. De son côté, Caufield en a marre d’être bloqué dans la tête de ces tarés qui se sont emparés de sa vie en lisant L’Attrape- cœurs; il en a marre que Salinger, ce génie mutique et égoïste, le maintienne dans son éternelle jeunesse et dans sa rage. Il voudrait que Salinger écrive la suite. Il voudrait grandir. Pas Hinckley, ni Chapman. Ces deux-là prétendront avoir dégainé leur arme par amour. Trop d’amour c’est sûr, un amour maladif pour eux-mêmes.

Mon avis : Deuxième roman de l’auteur après l’excellentissime  » Roman de Boddah « , et une fois de plus, je me suis laissée emporter dans ce superbe biopic de deux enfants affreux, sales et méchants de l’Amérique ! Au delà du destin tragique de celui qui tua John Lennon et celui qui tenta d’assassiner Ronald Regan, c’est tout une galerie de portraits que nous dépeint l’auteur ici, plus intéressants les uns que les autres ( Marylin Monroe, John Lennon, Emmet Till, Jodie Foster … ) . On rit, on sanglote, on frémit, on s’intéresse, on farfouille sur Wikipédia à la recherche de photos… Bref, un magnifique livre expérience qui secoue ! La plume de l’auteur est toujours impeccable, à la fois dans la sensibilité et le trash , mais surtout l’humour et un travail d’archives de ouf ! En tout cas, un grand moment de lecture inédit comme j’en lis peu  . Passionnant et instructif ! Drôle et sombre à fois ! Jouissif !!

Ma note pour ce biopic culturel, jubilatoire et tellement bien foutu !Note-18

L’effet papillon – Jussi Adler OLSEN

81vrXjq9-KLSynopsis : Marco, un adolescent de quinze ans, a passé toute sa vie au sein d’une bande de jeunes voleurs exploités par son oncle Zola. Un jour, alors qu’il essaie de sortir de la clandestinité, il découvre le cadavre d’un homme, lié à des affaires de corruption internationale, dans le bois derrière les maisons de son ancien clan, et doit fuir, poursuivi par son oncle qui veut le faire taire. Parallèlement, l’enquête du Département V sur la disparition d’un officier danois, piétine. Du moins, jusqu’à ce que Carl Morck ne découvre qu’un jeune voleur, Marco, pourrait avoir des informations pour résoudre ce cold case. Déjà traqué par la bande de Zola, Marco déclenche malgré lui un tsunami d’évènements et se retrouve avec des tueurs serbes et d’anciens enfants soldats sur le dos. Aucun moyen ne sera épargné pour l’éliminer et gagner le département V de vitesse. Encore une fois, Jussi Adler-Olsen a réussi à nous surprendre. Dans ce cinquième tome de la série, Carl Morck et ses assistants s’engagent dans une course-poursuite au suspense haletant qui, des rues de Copenhague, les amène jusqu’en Afrique …

Mon avis : Gros, gros coup de coeur pour ce tome 5 des enquêtes du département V !! Un tome bourré d’humour ( Ahh Assad et ses dromadaires .. ) où il arrive les pires poisses à Carl et dans lequel Rose est plus atta-chiante que jamais !! Une intrigue super bien ficelée, travaillée au couteau . L’auteur nous fait le bonheur  d’engendrer beaucoup moins de longueur dans son récit que pour les deux tomes précédents et nous voilà lancer à 100 à l’heure derrière le petit Marco à qui il arrive bien des malheurs … Enorme plaisir de lecture !! Tout est parfait dans ce tome !! Vite, vite le Tome 6 !! Qui est vraiment Assad ?? Quelle trajectoire va prendre la vie de Carl ?? Et Rose ?? Que j’aime cette équipe du département V ! Merci Monsieur Olsen !!

Ma note  pour ce Tome 5 que je trouve juste parfait !!Note-19

L’Autre, T.1 Le souffle de la hyène – Pierre BOTTERO

61gpIQZXlSLSynopsis : Ne me touche pas… La voix, cassée, était à peine humaine et les yeux qui se fixèrent sur Natan ceux d’un fauve. – Ne me touche… surtout pas ! La main de Natan retomba sans force. Il eut le temps de voir un rayon de lune accrocher une larme sur la joue de Shaé. Il s’évanouit.

Mon avis : Un chouette premier tome pour cette trilogie fantastique de Monsieur Bottero ! L’auteur, comme toujours, arrive à nous faire pénétrer dans son monde imaginaire tout en finesse, sans trop de longueur et en installant une certaine profondeur malgré tout dans ses personnages . Il crée ainsi tout un univers peuplé de créatures aux pouvoirs surnaturels et de décors fantastiques, avec en parallèle des héros bien ancrés dans la réalité de notre monde quotidien ( L’histoire démarre à Marseille en plus ! ). Deux héros justement avec lesquels on est vite en empathie et qu’on suit à tout rompre dans leur invraisemblable course-poursuite . Justement …. trop invraisemblable ? J’avoue que je commence à avoir certaines  » limites  » dans mes capacités à adhérer totalement à des mondes magiques ect … J’avais du mal à  » admettre  » certaines petites choses … ( Par ex, L’héroïne, qui est une métamorphe, se transforme réguliérement en panthére …. Pourquoi se retrouve t’elle jamais à poil aprés chaque transformation ?? … Bon, oui, je sais, c’est anodin, mais je vous jure que çà m’a travaillé pendant toute ma lecture le fait qu’elle soit  toujours habillée aprés chaque transformation !! ) …. Comme dirait l’autre, je crois que j’ai passé l’âge pour certaine chose …. Je pense que çà a un peu contribuer à détériorer le plaisir que j’avais à lire ce tome 1 …. Je ne pense pas me jeter rapidement sur le tome 2 . Mais une lecture qui fût quand même plaisante, rapide, tout en cascades et péripéties , mais que je conseillerais quand même plutôt aux plus jeunes !

Ma note pour cette histoire fantastique jeunesse … trop jeunesse peut-être pour moi !Note-14

Indissociables – F.S GAUTHIER

614pySa+ptLSynopsis :  Isabelle, 17 ans, jeune fille rebelle,froide et farouche, vit à Toulouse, chez une femme qu’elle nomme « la sorcière ». Lors d’un voyage en Grande Bretagne, elle fait la connaissance de Léo, jeune homme de 25 ans, grand, brun, athlétique, aux yeux électrisants et au charme incommensurable, mais également opiniatre et autoritaire. Isabelle est sous le charme, mais elle pense que Léo est dangereux, à sa façon. Dangereux pour elle… et ses petites soeurs…
Léo réussira-t-il à l’apprivoiser pour la conquérir et lui faire avouer ses terribles secrets, ou Isabelle le fuira-t-elle?

Mon avis : Romance plutôt adulte assez touchante où l’histoire d’amour passionnelle entre Isabelle et Léo nous fait naviguer entre amour et haine, joie et pathos . Malgré certaines longueurs ( ce jeu du chat et de la souris  » je t’aime/ je t’aime pas ), on est pris par l’histoire tragique d’Isabelle et de son devenir avec Léo . La possessivité de Léo est parfois vraiment agaçante , mais Isabelle sait ne pas se laisser faire ! Bref, bien que ce genre de romance ne soit pas ma tasse de thé, j’ai plutôt apprécié celle-ci car elle a vraiment un côté  » adulte « , avec des problémes d’adultes ect . Une bonne petite lecture d’été qui est bien passé pour ma part !

Ma note pour cette romance plutôt adulte finalement où sont abordés des thémes assez tragiques : Note-15

 

La ferme – Tom Rob SMITH

81-L4dQx6VLSynopsis : Enfant unique, élevé dans une famille soudée, entre un père britannique et une mère suédoise, Daniel, 29 ans, n’a jamais douté de l’équilibre familial. Alors quand ses parents vendent leur pépinière pour aller rénover une vieille ferme suédoise, le jeune homme ne voit aucune raison de s’inquiéter. Et pourtant. Un matin, Daniel reçoit un appel de son père :  » Ta mère ne va pas bien. Elle imagine des choses terribles, terribles…  » Puis de sa mère :  » Ton père est un homme dangereux et un menteur.  » Qui croire ? Bientôt sa mère déboule dans l’appartement londonien qu’il partage avec son compagnon, dont ses parents ignorent l’existence. Elle veut parler, prouver à son fils qu’elle n’est pas folle. Une ferme isolée dans la campagne suédoise ; un couple ruiné ; un voisin décidé à leur rendre la vie impossible ; une jeune fille disparue ; la découverte d’un lieu de débauche ignoble ; des menaces de mort ; un cauchemar qui se répète sans fin. Et un mari qui cacherait un jeu diabolique… Qui dit la vérité ? Que se passe-t-il réellement sur ces terres nordiques ? Que sont ces preuves que sa mère prétend avoir accumulées ? Son père est-il un dangereux psychopathe ? Et surtout, comment Daniel a-t-il pu se voiler la face aussi longtemps sur les siens ? Pour démêler l’histoire, Daniel devra se rendre en Suède mener l’enquête lui-même.

Mon avis : Coup de coeur pour ce  » Thriller psycho/psychiatrique  » comme je les aime ! Une ambiance oppressante à souhait que le climat rude de la Suéde va accentuer . Dés le début du récit on se retrouve coincé sous une chappe d’angoisse qui va monter crescendo . Un climat de paranoïa qui ne nous quitte pas pendant tout le livre jusqu’à la révélation finale qui laisse sans voix ! Je recommande fortement à ceux qui cherchent un thriller sans forcement de l’hémoglobine ou de sérial killer, mais plutôt un ressenti oppressant et étouffant  que j’avais aimé aussi dans  » La fille du train  » . Encore plus angoissant quand on sait que cette histoire est vraiment arrivée aux parents de l’auteur … Bref, un thriller au top que je vous conseille …froidement !!

Ma note pour ce thriller psycho/psychiatrique à l’ambiance glacée, oppressante mais …épatante Note-18

 

Ne vous retournez pas – Maud TABACHNIK

couv7542338Synopsis : Stan Levine était l’un des flics les plus gradés de New York, l’un des plus brillants. Avant que Nichols ne le détruise plus sûrement que s’il l’avait tué : en enlevant et assassinant sa fille. Pendant des années, le policier a erré sans succès à la recherche du criminel. Aujourd’hui, alors qu’il entrevoit la possibilité d’une existence normale, le tueur en série ressurgit, signant son retour de deux meurtres horribles. Dans une Amérique traumatisée par les attentats islamistes, le bras de fer entre les deux hommes reprend, haletant, insoutenable.

Mon avis : Une suite en dessous du 1er volet . Les personnages et les situations sont trop similaires . Il n’y a plus aucune surprise dans l’intrigue ni dans les réactions des personnages principaux . Heureusement le style de Maud Tabachnik est toujours aussi incisif et percutant, ce qui rend la lecture fluide et vraiment prenante . Mais il m’a vraiment manqué quelque chose de plus qu’aurait pu apporter l’auteur dans ce second opus . Dommage … Les personnages étaient intéressants à la base . Ils deviennent lassants dans ce tome … Le tome 1  » Le cinquiéme jour  » restera pour moi en premiére place des Tabachnik !!

Ma note pour cette suite en dessous du 1er opus , bien que le style de l’auteur reste percutant dans celui-ciNote-16

 

La mémoire des embruns – Karen VIGGERS

415RlA+L9pLSynopsis : Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours sur l’île Bruny qu’elle a quittée des années auparavant. Mary se remémore cette époque : de terribles événements l’avaient alors forcée, ainsi que son mari, gardien du phare, et ses enfants, à retourner à la civilisation. Le secret
à l’origine de leur départ est trop lourd à porter et elle doit se confier pour trouver l’absolution. Ce sera à Leon, le garde forestier de l’île. Seul Tom, le benjamin de Mary, partage l’amour de sa mère pour cette île balayée par les vents mais véritable havre de paix propice à la guérison. Depuis son retour d’Antarctique et le divorce qui l’a détruit, Tom mène une vie solitaire de peur de souffrir à nouveau. Jusqu’au jour où il rencontre Emma, aussi ouverte et chaleureuse qu’il est taciturne. Comme Tom, Mary n’aurait pu imaginer devoir un jour affronter son passé. Pourtant, alors qu’elle vit ses dernières heures, rien ne se déroule comme elle l’avait prévu.

Mon avis : Une jolie histoire de famille sur les rives de l’Australie aux magnifiques décors ! Dépaysement garanti pour le coup, malgré quelques longueurs dans le récit, avec des flash-back pas forcement utiles ( surtout ceux de la vie de Tom en Antarctique ) . Mais une narration de Mary qui reste trés agréable, trés douce, emplie de mélancolie, de regrets … et de secrets bien gardés ! Bien qu’on devine assez rapidement quels sont ses secrets , le récit se lit vite et on est interpellé par les questionnements de fond : Que deviennent nos parents en vieillissant ? Que faire face à leur maladie , leur dépendance ? Quel rôle peut-on jouer nous, enfants et petits-enfants ? Bref, un vrai roman familial qui parlera forcement à chacun d’entre nous ! Pas un coup de coeur mais une chouette lecture qui m’a changé de mes thrillers !!

Ma note pour cette saga familiale emplit de nostalgie, de regret et de secrets bien cachés  : Note-16

 

La fille de papier – Guillaume MUSSO

couv44699387Synopsis : Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans savie l’héroïne de ses romans.
Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant…

Mon avis : Pas le meilleur des Musso . Il m’a manqué ici un côté  » thriller  » que l’on retrouve dans les autres livres de l’auteur . L’intrigue en elle-même n’est pas non plus des plus folichonnes . Par contre, ce que j’aime toujours autant chez Musso, c’est que dés la 3éme page on est à fond dans l’histoire . Les personnages principaux sont rapidement mis en place . Toutefois, je n’ai jamais réussi à vraiment  » décoller  » avec l’histoire . La fin étant en plus assez convenue .  Bref, pas le meilleur Musso mais un style toujours plaisant à lire, une fois de plus je n’ai pas vu passer les 450 pages !

Ma note pour ce Musso plutôt moyen mais qui se laisse toujours aussi bien lireNote-15