Criminal Loft – Armelle Carbonel

41rNCb5bQGLSynopsis : Sanatorium de Waverly Hills. Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort. Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé. Chacun d’eux devra vous convaincre qu’il mérite de vivre.

Mon avis : Si vous aimez avoir peur en lisant un livre, celui-ci est juste parfait !! On se retrouve enfermé avec 8 condamnés à mort dans un ancien hôpital désaffecté , le Waverly Hills ( qui existe vraiment .. Rien que les photos sur Wikipédia foutent les chocottes .. Soit disant le lieu le plus hanté d’Amérique, rien que çà ! ) . Huit condamnés à mort qui seront filmés 24h/24 pour une émission tv au cours de laquelle les téléspectateurs voteront chaque semaine pour savoir qui quittera l’aventure pour repartir dans le couloir de la mort . Le dernier qui restera aura la vie sauve … Et nous voilà embarqués dans cette aventure bien flippante, à déambuler la nuit dans les couloirs sombres du Waterly Hills … Entre fantômes du passé et condamnés à mort bien réels, on a le coeur qui palpite bien souvent !! J’avoue que j’ai du mal à avoir peur en lisant un livre, mais là pour le coup, c’est réussi !! J’ai cru que çà allait être un énorme coup de coeur … mais … hélas, j’ai rapidement deviné où l’auteur a voulu nous emmener, qui menait la danse de ce grand jeu glauque  …Ce qui a cruellement détérioré ma lecture … Mais un roman que je conseille quand même fortement si vous aimez avoir peur en lisant, peut-être que vous la fin vous bluffera plus qu’à moi !!

Ma note pour ce bon moment de flippe dont je me souviendrai longtemps, malgré une fin trop prévisible Note-17

 

Je parle de Criminal Loft dans cette vidéo, avec notamment des photos du Waverly Hills !! (  à partir de la 14′ min … )

L’île des chasseurs d’oiseaux – Peter MAY

couv57075279Synopsis : Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair. Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s’est dramatiquement terminé. Que s’est-il passé alors entre ces hommes ? quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ? Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.

Mon avis : Attention !! Grosse CLAQUE !!! Magnifique polar mené d’une main de maître par l’auteur !! Tout est parfait : Des personnages fouillés, une intrigue haletante , les décors fabuleux de l’Ecosse , les flash-backs d’une enfance torturée . Mais surtout un extraordinaire jeu de style avec la temporalité !! Je n’ai  jamais vu çà !! On se laisse totalement berner, on passe de l’adolescence du héros à son enfance , en revenant à son âge adulte, puis on retourne à sa jeunesse,  ect … Mais tout est calculé !! Des petits indices sont semés à chaque période … Et BIM !! Tout vous explose à la figure !! Et une fin de ouf !! Je n’ai absolument rien vu venir ! J’ai pleuré même à la fin ( Euh chapeau là !! Faire pleurer dans un polar, faut le faire ! ) . Aucun temps mort, on lâche pas le livre du début à la fin . LE thriller parfait , d’une intelligence rare et bienheureuse !! Mon dieu que çà fait plaisir de lire de tel roman policier ! Vite, le Tome 2 !!!

Ma note pour cette merveille de polar qui restera désormais une référence du genre pour moi . Parfait ! Note maximale !  : Note-20

Pars avec lui – Agnés LEDIG

couv70704322Synopsis : Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d’un enfant. Il y a Juliette, l’infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s’occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d’éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent. Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d’équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre vingt- quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s’éloignent sans jamais se perdre. Puisque c’est d’amour dont il s’agit. Une histoire de vie où des personnages d’une extrême vérité cherchent à se délivrer d’un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l’existence, et nous enseignent qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, et non d’où l’on vient. ( Source : Livraddict )

Mon avis : Une chouette lecture, trés aérienne, légére et rapide ( lue en 3 h à peine …. 20 euros …. Bref …. ) , aux chapitres cours et n’offrant du coup aucun temps mort . J’ai beaucoup aimé la rencontre inopinée de ces personnages qui vont savoir se rapprocher . Je ne m’attendais pas, en plus, dans ce genre d’écrit, à ce que soit soulever un théme grave et sombre : La violence conjugale . Bref, une lecture qui aurait été parfaite …S’il n’y avait eu cette fin … Trop insipide, sans aucune élévation finale des sentiments !! Il manque vraiment une scéne finale magique qui vous fasse sortir les larmounettes !! Vraiment déçue par ce dénouement … Mais une romance sympa à lire quand même, qui m’a beaucoup fait penser à  » Ensemble, c’est tout  » de Anna Gavalda que j’avais adoré !! Je vous conseille donc ce  » Pars avec lui  » si vous avez aimé le Gavalda  » Ensemble, c’est tout !

Ma note pour cette romance contemporaine fluide et agréable à lire mais qui aurait mérité une fin plus jouissive :Note-16

 

N’éteins pas la lumiére – Bernard MINIER

couv3947211Synopsis : « Tu l’as laissée mourir… » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l’homme qui l’interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire… Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d’une chambre d hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut le voir reprendre du service… ce qu’il va faire, à l’insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n’étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l’obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n’éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire…

Mon avis : Troisième enquête de l’inspecteur Martin Servaz, après  » Glacé  » que j’avais bien aimé et  » Le cercle  » auquel j’avais moins accroché et que d’ailleurs je n’avais pas fini . Dés le début de ce troisième opus, on sent que de ne pas avoir lu le deuxième va gêner notre lecture : Beaucoup de références au tome précédent … Bref un peu paumée sur le coup . Mais la plume de Minier nous entraîne trés vite dans cette nouvelle enquête plutôt palpitante … mais …beaucoup de mal à accrocher avec le personnage principal ( pas Servaz mais Christine .. ) et comme dans  » Le cercle « , l’auteur veut en faire trop … Beaucoup trop …. Et les 50 derniéres pages m’ont pas mal dépitée … Trop de rebondissements tue le rebondissement .. Et aussi vraiment beaucoup trop d’invraisemblances ( Les mêmes qui m’avaient gêné dans  » Robe de marié  » de Pierre Lemaitre , et dont l’histoire ressemble beaucoup à celle-ci ) . Bref, une lecture certes agréable, on frôle le page-turner, mais une fin trop  » grosse  » voir même  » ventripotente  » à laquelle on a du mal à croire parfois … Donc, comme pour les autres Minier : Une superbe plume, un Servaz impeccable mais un auteur qui veut peut-être en faire trop dans le toujours plus … Dommage, çà me gâche les fins à chaque fois … Mais je lirais le 4éme opus avec plaisir, ne serais-ce que pour retrouver notre malheureux Martin Servaz !!

Ma note pour ce troisiéme opus agréable à lire mais une fois de plus avec une fin malhabile, trop dans l’excessif : Note-16