Rouge – Sylvie GRIGNON

66Synopsis : Matt Louvier, ancien chercheur ayant fait une découverte stupéfiante, va voir sa vie bouleversée entre son amour fou pour Marie, amnésique suite à un accident, et son désir pour Adelyse, une jeune femme moderne et libérée qui pourrait être sa fille. Le destin de ces différents personnages va se recouper avec celui de leurs familles, de leurs amis et celui de jeunes victimes retrouvées égorgées, portant toutes un caducée tatoué sur la cheville. Quel lien unit toutes ces personnes si différentes ? Qui est le tueur au caducée ?

Mon avis : Joli coup de coeur pour ce thriller français vraiment bien foutu !! Après quelques cinquantaines de pages introductives un peu longuettes, l’intrigue se met en place, les  » connexions  » entre personnages apparaissent et … On ne peut plus lâcher le roman jusqu’à la fin !! Enorme empathie pour Antoine, le flic qui est au centre de l’intrigue, aidé de Karim et Sabrina . Beaucoup de personnages ( Il faut vraiment rester attentif à notre lecture tant il y a de liens entre les personnages ) et une intrigue savamment tournée qui nous tient en haleine tout le long de notre lecture . Un tueur dont je ne soupçonnais pas les intentions … et une fin surprenante, bien emmenée, qui apporte des réponses à toutes nos questions !! J’aime beaucoup ces fins qui ne sont pas balancées en 3 lignes mais vraiment en plusieurs pages où l’on prend le temps de bien nous expliquer le pourquoi du comment ! On en sort avec le sentiment d’avoir vraiment lu une oeuvre dans son intégralité avec un début et une fin ! Avec en prime ici un petit cliffhanger qui présage d’autres aventures avec Antoine et son équipe ! Il y a d’ailleurs un tome 2 (  » Blanc  » ) et un tome 3 (  » Bleu  » ) que j’espère avoir la chance de lire un jour ! Trés bon thriller français super bien ficelé que je recommande aux fans du genre !

 

J’en parle aussi dans cette vidéo !! :

Ma note pour ce thriller original qui donne la part belle à ses personnages !! Note-18

Luciole – Geneviève DUMESNIL

61i5O9jk5jL._SL1000_Synopsis : Qui a tué Émile ? C’est la question qui hante Lucile. Son mari n’avait ni fortune, ni ennemi, alors pourquoi ? Près de deux ans après le meurtre, Yanis, l’ami d’enfance d’Émile et de Lucile, revient dans le petit village tranquille qui a vu naître et grandir leur amitié ainsi que l’amour des deux garçons pour Lucile. Lorsqu’un second meurtre est commis, de nombreux secrets, enfouis depuis longtemps, remontent à la surface. Les esprits s’échauffent et les masques tombent. Suspecté des meurtres, Yanis se lance à la recherche de la vérité. Une quête qui l’amènera à affronter les démons de son passé. En sortira-t-il indemne ?

Mon avis  : Un roman à suspense  gentillet , voir reposant au milieu de mes thrillers parfois sanguinolents ! Quelques longueurs au début où on décrit surtout la romance triangulaire entre Lucile, Emile et Yanis . Et une deuxième partie plus rapide, plus addictive . On est nettement plus dans l’action et le suspense, jusqu’au rebondissement final plutôt bien fichu ! Bref, je recommande à ceux qui aiment les romans à suspense pas trop durs ou sanglants, dans la veine de ceux qu’a pu écrire Mary Higgins Clark .

Ma note pour ce roman à suspense où l’action et le mystère montent crescendo : Note-15

Un employé modèle – Paul CLEAVE

12247027_10207683139493629_750601936598822773_nSynopsis : Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au département de police. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles de la ville. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un sérial-killer sanguinaire accusé d’avoir tué ces dernières semaines sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch.
Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête, afin de punir lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Ayant accès à toutes les données de la police, il va d’abord se concentrer sur cette « septième victime » pour tenter de connaître le mobile du tueur. Il lui faudra ensuite savoir comment l’homme qu’il cherche a pu avoir connaissance de son mode opératoire dans les moindres détails, au point de leurrer les forces de l’ordre. Se mettre dans la peau du tueur, en quelque sorte : ça, il connaît!

Mon avis : Le tout premier roman de Paul Cleave et déjà la patte de l’auteur est là : De l’intelligence, de l’humour, une narration impeccable et addictive . Même si j’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage principal, je n’en ai pas moins aimé l’intrigue principale et ses rebondissements vraiment inattendus ! Un premier pas dans la ville de Christchurch réussie, ville très importante pour l’auteur : Tous ses romans de situent dans cette ville de Nouvelle-Zélande ! Une totale réussite pour ce premier roman , même si pour moi  » Nécrologie  » reste le meilleur de cet auteur ! Je recommande donc à ceux qui veulent lire un thriller abordant différemment la vision que l’on a du sérial-killer ! Original, intelligent et addictif !

Ma note pour ce premier roman réussi dans lequel on découvre l’écriture extraordinaire de Paul Cleave ! Note-17

L’homme sans nez – Ninon MARECHALE

12239891_10207676385844792_273951821715249717_nSynopsis : La vie de Melville bascule le jour où il perd l’odorat. Il n’est pas malade, il n’a subi aucun choc, pourtant, ce matin qui aurait pu être comme tant d’autres, il se réveille avec la sensation désagréable d’avoir perdu une partie de lui-même. En ouvrant les yeux, Melville ne reconnaît ni son corps, ni le monde qui l’entoure, ni la femme étendue à ses côtés qui partage sa vie depuis huit ans. Ce jour-là, rien n’est plus comme avant. Ce jour-là marque le début de sa quête pour comprendre les raisons de son trouble, pour retrouver les sensations perdues et celui qu’il a été.

Mon avis : Très belle lecture que ce roman contemporain tout en finesse et en poésie .  Un récit  très intimiste, avec finalement peu de personnage mais cette question qui nous tient en haleine :  Pourquoi Melville a t-il perdu l’odorat comme çà , du jour au lendemain ??! … Une très jolie écriture qui excite nos sens olfactifs, gustatifs et sensoriels ! J’ai apprécié différemment mon café et mon carré de chocolat en lisant cette histoire ! On est plongé pendant toute notre lecture dans une petite bulle de bien-être, mais aussi d’étrangeté , d’originalité et de questionnement . Enorme attachement avec Melville qui va peu à peu comprendre d’où vient son altération . Petit bémol pour une fin plutôt abrupte qu’on aurait voulu un peu plus approfondie ! Ou peut-être qu’on ne voulait tout simplement pas quitter aussi vite Melville ! Bref, une lecture très relaxante , entre deux thrillers, qui m’a fait du bien ! Je recommande à ceux qui , comme moi, ont besoin de temps en temps d’une lecture toute douce , feutrée , qui aiguise mais apaise aussi nos sens . Un très joli roman contemporain original et savoureux !

Ma note pour ce joli roman contemporain original et savoureux Note-17

Today, we live – Emmanuelle PIROTTE

915KSW0Q5WLSynopsis : Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l’enfant, tue l’autre soldat. Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d’une humanité soumise à l’instinct de survie.

Mon avis : Excellente lecture ! Un  » Léon  » chez les nazis !! L’attachement improbable entre un tueur nazi et une petite juive ! Ou comment celui qu’on croit mauvais peut faire le bien et inversement ! Le côté  » historique  » du roman n’est pas du tout assommant , au contraire, il nous évoque ici un pan de la seconde guerre mondiale peut-être méconnu ( Que s’est-il passé dans nos campagnes lors de la débâcle des allemands en fin 44/début 45 ? Comment se sont comportés les vaincus et les vainqueurs ? Pas toujours comme on le penserait …. ) . Les personnages sont excellemment approfondis , juste ce qu’il faut pour qu’on s’y attache, tout en ayant cette nuance dans leur motivations profondes ( bonnes ou mal ? ) . Bref, une lecture passionnante, avec ce qu’il faut de tension dramatique, sans jamais être dans le pathos  et une fin qui a été vers là où je voulais !! Le pied !! Un pur bonheur de roman historique à suspense que je recommande vivement ! On ne voit absolument pas les pages défilées !! Un régal de lecture !

Ma note pour cette excellente lecture  où règne une tension extrême en cette fin de 2nde guerre mondiale : Note-18

Les enfants d’Erostrate – Mickaël KOUDERO

51hdC9a1sLLSynopsis : Novembre 2010. La neige, le froid, l’horreur. D’abord en France. Un homme est retrouvé assassiné dans une église à Lyon. Son dos a été tailladé, sa langue coupée. À 700 kilomètres de distance, du côté de Lille, sa fiancée est découverte pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Le sang poursuit sa route jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on retrouve le cadavre d’une femme, entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, des trajectoires se brisent.Tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il décidé de reprendre du service ? Difficile de l’imaginer vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs ». Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, aux rapports singuliers avec cette enquête, vont très vite le comprendre. Ils se sont réunis en force, décidés à entrer dans la postérité, à marquer les consciences par leurs crimes. Ils…Les enfants d’Érostrate.

Mon avis : Lecture plutôt sympathique qui déboule à un rythme effréné et offre peu de temps morts ! Toutefois, dans sa globalité, j’ai trouvé l’intrigue assez classique, usant de tournures et de ficelles déjà souvent vues et une fin qui, pour ma part, ne m’a pas surprise . C’est typiquement le genre de thriller que je conseillerais aux lecteurs occasionnels voulant rentrer très vite dans l’intrigue et cherchant dans leur lecture un rythme haletant et abrupt . Mais que je ne solliciterais peut-être pas pour les grands lecteurs de thrillers qui n’y trouveront ici rien de bien original ou de révolutionnaire sous le soleil des thrillers ! Bref , une lecture pas déplaisante mais trop conventionnelle dans l’approche de ses personnages et de leur profondeur , de la mise en place de l’intrigue et surtout dans son dénouement trop formaliste . Un thriller impeccable pour les lecteurs occasionnels mais peut-être pas pour les grands mordus de thrillers !

Ma note pour ce thriller peut-être trop conventionnel qui plaira aux non-initiés du genre ! Note-16

Il va venir – Marcus MALTE

71at7vKVd-LSynopsis : David vit dans une maison isolée, en pleine montagne, avec une vieille femme qui est sa seule famille, famille d’accueil, en fait, car David lui a été confié par la DASS. La plus grande crainte de l’adolescent est que les autorités compétentes se rendent compte que celle qu’il appelle «mamie» n’a plus toute sa tête, et qu’il soit séparé d’elle. Postée à sa fenêtre, la vieille femme attend depuis des années le retour de son fils, qu’elle n’a pas revu depuis son départ pour la guerre d’Algérie. Aussi, lorsqu’un homme blessé se présente à la porte, elle se persuade que son petit Bernard est enfin rentré… A qui David et la vieille femme ont-ils réellement affaire ?
Mon avis : Un thriller pour la jeunesse vraiment bien fichu !! L’auteur arrive à créer un climat très inquiétant, obscure et énigmatique . On avance dans le récit entouré d’une chape de plomb qui vous prend à la gorge et se resserre petit à petit . La deuxième partie se passe en huis-clos dans cette petite maison au fond des bois …et tout se termine, sans vraiment de grande surprise , mais toujours sous tension ! Un petit thriller sans prétention que je recommande vivement aux jeunes lecteurs ados qui veulent sortir des livres jeunesses sans vouloir attaquer directement les thrillers adultes ! C’est frais et direct, parfois un peu naïf, mais çà tient toutes ses promesses pour créer un climat inquiétant, intriguant qui nous tient en haleine jusqu’à la fin ! Une réussite dans le genre policier/jeunesse plutôt rare !
Ma note pour ce policier/jeunesse maîtrisé de bout en bout qui apportera aux jeunes lecteurs leur contingent de frissons ! Note-17

 

Je me suis tue – Mathieu MENEGAUX

61EprSNzfCLSynopsis : Du fond de sa cellule de la maison d’arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison : l’histoire d’une femme victime d’un crime odieux. Elle a choisi de porter seule ce fardeau. Les conséquences de cette décision vont se révéler dramatiques. Enfermée dans sa solitude, Claire va commettre l’irréparable. Le mutisme sera sa seule ligne de défense, et personne, ni son mari, ni ses proches, ni la justice ne saisira ses motivations.

Mon avis : Une lecture coup de poing ! Trés violente, trés dure, vraiment cruelle qui aborde ici un sujet délicat ... Magnifique écriture de l’auteur ! J’ai adoré ses citations de paroles de chansons qui parfois allègent la dureté du propos . Un questionnement vraiment intéressant sur la folie, la justice, le poids de nos actes et ces conséquences … J’ai eu peur à un moment donné que l’auteur veuille justifier le crime horrible de Claire … Et puis finalement non, il nous montre simplement le cheminement de la pensée de Claire qui l’a mené à un tel acte . Magnifique lecture dont on repense encore plusieurs jours l’avoir terminer . On ne peut  ressortir que chambouler  par cette épouvantable destiné . Lecture choc , parfois dérangeante , mais ,au final, percutante et saisissante ! A lire !

Ma note pour cette lecture choc qui nous heurte en plein coeur ! Note-18

L’archange du chaos – Dominique SYLVAIN

71R9XKhhG6LSynopsis : Le corps d’une femme est retrouvé dans la cave d’un immeuble en chantier. Ligotée, tout indique qu’elle a été sauvagement torturée, la victime a eu son bras brûlé et sa langue sectionnée. Un détail étrange attire immédiatement l’attention des policiers : les blessures infligées ont été soignées ante mortem, et le corps martyrisé déposé tel un gisant médiéval rendu à la paix éternelle. Pas d’empreintes, pas de traces d’ADN, le groupe mené par Bastien Carat piétine alors que la hiérarchie et les médias souhaitent des résultats rapides. Une première piste est envisagée, celle de Teddy Brunet : il travaillait sur un chantier, là où a été trouvée la victime et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a un réel problème avec les femmes… Quand d’autres victimes, tuées selon le même mode opératoire, sont retrouvées, l’enquête bascule.

Mon avis : Déception avec ce premier roman de l’auteur que je lis …  Comme beaucoup de roman policier français , trop, trop, trop de flicailles !!  ( L’impression encore d’être parfois dans un épisode de Navarro !! ) . Il y a ici vraiment une surabondance de personnages, on ne sait plus qui est qui ! L’auteur veut tellement nous parler de tout les enquêteurs qu’on en perd vite le fil de l’intrigue . D’autant que l’intrigue en elle-même n’a pas su  » m’emporter «  … Rituels et morts basés sur des textes bibliques et certains supplices du Moyen-Age … Une  » entité  » satanique qui punirait en fait ses victimes … Mouais , pas ma came et surtout, vu et revu ! J’ai trouvé l‘écriture vraiment brouillonne parfois, je perdais le fil de ma lecture … En fait, comment dire, l’auteur n’aura jamais réussi à créer une unité à son récit, à créer  une certaine ambiance générale à l’histoire qu’on aime bien trouvé dans nos lectures de roman policier . Je suis restée totalement neutre face au récit qu’elle nous propose … Bref, vraiment pas une lecture agréable pour moi . J’ai pas mal de déconvenue en ce moment avec les polars français … Toujours un peu la même mayonnaise qu’on nous propose …

Ma note pour ce policier trop confus, désordonné dont l’intrigue n’est pas franchement palpitante Note-12

L’homme de Lewis – Peter MAY

617k6z9dzZLSynopsis : En rupture de ban avec son passé, Fin Macleod retourne sur son île natale de Lewis. La mort tragique de son jeune fils a pulvérisé son mariage. Impuissant et résigné, il a quitté la police. La lande balayée par les vents, la fureur de l’océan qui s’abat sur le rivage, les voix gaéliques des ancêtres qui s’élèvent en un chant tribal : il pense pouvoir ici retrouver un sens à sa vie.
Mais, Fin à peine arivé, on découvre le cadavre d’un jeune homme, miraculeusement préservé par la tourbière. Les analyses ADN relient le corps à Tormod Macdonald, le père de l’amour de jeunesse de Fin, et font de lui le suspect n°1. C’est une course contre la montre qui s’engage alors : l’inspecteur principal est attendu sur l’île pour mener l’enquête et il n’épargnera pas le vieil homme, atteint de démence sénile. Au rythme des fulgurances qui traversent l’esprit malade de Tormod, le passé ressurgit, douloureux, dramatique, et dévoile le sort que la société écossaise a réservé pendant des décennies aux « homers » : ces enfants orphelins ou abandonnés que l’Eglise catholique envoyait sur les îles Hébrides…

Mon avis : Encore un coup de coeur avec un Peter May ! Cà ne sera pas la claque que m’avait procuré le Tome 1  » L’île des chasseurs d’oiseaux « , mais franchement , quel talent ce Peter May !! Une fois de plus, il maîtrise totalement la temporalité du récit en mêlant passé et présent avec brio . Seul petit bémol : Un peu de longueurs vers le milieu du récit .. Mais on retrouve ici les personnages du Tome 1 avec grand, grand plaisir . On est en parfaite empathie avec eux, on se sent même trés  » proches  » d’eux, je ne sais pas comment dire .. Comme si on retrouvait de vieux amis … Et une fois de plus l’intrigue nous tient en haleine jusqu’à cette fin magistrale !! Pas une fin bluffante comme le tome 1, mais franchement super bien foutue, extrêmement bien emmenée et toujours ce petit cliffhanger à la fin qui , et bien  , comment dire, me fait penser  : Vivement le Tome 3 !! Bref, une totale réussite encore que ce Peter May qui a vraiment su créer son univers sur cette petite île au large de l’Ecosse . Des personnages attachants et tellement amochés par leur passé qu’on ne peut être que compassion et tendresse envers eux . Et une intrigue palpitante qui tourne autour de secrets enfouis, drames anciens qui, BIMMM,  resurgissent pour fracasser le présent ! Magistral et brillant ! Vivement le Tome 3 !

Ma note pour ce Tome 2 parfaitement maîtrisé qui nous offre une suite tout aussi réussie que le Tome 1 Note-18