Ne mords pas la main qui te nourrit – A.J. RICH

( 9 mai )Synopsis : Morgan a trois passions : la victimologie, qu’elle étudie, ses chiens – Cloud, adorable berger des Pyrénées, Chester et George, pitbulls patauds – et Bennett, son fiancé canadien rencontré sur Internet, avec lequel elle entretient une relation torride. Un jour, en rentrant chez elle, Morgan trouve son petit appartement de Brooklyn dévasté. Son amant est plus mal en point encore – en morceaux, lacéré par les crocs de ses fidèles compagnons, bel et bien mort. Traumatisée, la jeune femme est pourtant convaincue de l’innocence de ses chiens. En revanche, Bennett, dont elle explore le passé, n’est pas l’homme qu’elle imaginait. Elle découvre un personnage trouble, voire dangereux. Morgan n’est pas au bout de ses surprises…

Mon avis : Une chouette lecture qui évolue d’une façon que j’adore : Une intrigue bien ficelée entrecoupée de thèses psychologiques !! Ici le degrés psychologique est donc plutôt intense et on va s’intéresser surtout  à la thématique de la  » victimologie « , fichtrement captivante !!  Par ex, on nous explique comment les prédateurs sexuels   » repèrent  » leurs éventuelles proies … Pourquoi certaines femmes  » attirent  » plus que d’autres les gros sociopathes …Ect … . A côté de çà, l’intrigue principale reste prenante et surtout intrigante : Pourquoi les chiens de Morgan ont bouffé son petit ami ? Bref, une histoire saisissante ( que je recommanderai aux amoureux des chiens d’ailleurs ), un personnage principal extrêmement attachant et de nombreuses études de cas psychologiques ainsi que des thèses psychiatriques : Tout ce qu’il faut pour me plaire !! …. Juste un petit bémol pour l’ultime dénouement que je trouve un peu tiré par les cheveux … Mais là n’est pas finalement le but ultime de cette lecture ! Je recommande donc si vous aimez les romans à suspense à fort degrés psychologiques ( et psychiatriques ) , si vous aimez les chiens et si l’étayage de thèses psychologiques tout au long du récit ne vous rebute pas !! Une réussite pour ma part ! 

Ma note pour ce récit à fort degrés psychologique et plutôt original ( on reste autour de la cynologie ) Note-17

Le tigris dans l’oreille – Odile Marteau Guernion

61sKQxG+4SLSynopsis : Simon Blot et son équipage ne s’attendaient pas, ce matin là, à découvrir le corps d’une jeune gothique noyée au fond de leurs filets. Tout porte à croire que la jeune fille a voulu mettre fin à ses jours… L’inspecteur Anna Le Goff, incrédule, refuse de se fier aux apparences. Accompagnée de son équipe et contre l’avis de ses supérieurs, elle met tout en œuvre pour lever le doute, au risque d’y perdre la vie…

Mon avis : Troisième enquête de l’inspecteur Anna Le Goff qui nous emmène ici entre Normandie et Bretagne dans les tumultes de l’océan ! Une intrigue plutôt prenante, servit par une plume agréable à lire, ainsi que des personnages bien posés et rapidement attachants . De fausses pistes en indices , on évolue gentiment dans l’enquête et le tout reste assez classique . Une fin plutôt intéressante que je n’avais pas devinée et qui reste en adéquation avec le reste du récit . Bref, je recommande si vous aimez les romans policiers de factures plutôt classiques, reprenant tout les codes du genre, et relayer ici par une plume agréable , sensible , qui manie bien son sujet .

Ma note pour ce policier mené de façon plutôt classique mais qui reste agréable à lire : Note-15

Le vide – Patrick SENECAL

couv61131901Synopsis : Pierre Sauvé :À l’orée de la quarantaine, veuf, père d’une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui a toutes les apparences d’un crime passionnel.
Frédéric Ferland : Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu’il ne voit guère, il cherche depuis des années l’excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu’il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.
Maxime Lavoie :Trente-sept ans, célibataire, idéaliste et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l’animateur de Vivre au Max, l’émission de téléréalité la plus controversée de l’heure… mais aussi la plus populaire.
Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens… tout comme la vôtre !

Mon avis : Enorme coup de coeur pour ce récit coup de poing qui démarre sur les chapeaux de roue et qui ne connaîtra aucun temps mort jusqu’au dénouement ! Une écriture fluide, addictive qui vous embarque immédiatement . Des personnages marquants auxquels on s’attache irrémédiablement ( Pierre, sa fille ou Chloé .. ) et d’autres que l’on déteste au plus haut point !! Un nouveau découpage des chapitres qui crée un suspense de ouf ! Des scènes chocs  qui marquent et une critique impitoyable et sarcastique de notre société de consommation et de voyeurisme qui font de nous des êtres hypocrites, égoïstes, aveugles et  stupides . Bref, des personnages marquants, une intrigue ultra-prenante, des scènes d’anthologie et une critique acérée de la société : Le cocktail parfait qui vous scotche à chacune des pages ! Je défie quiconque de lâcher l’affaire jusqu’à la dernière scène apocalyptique !! Un livre coup de poing qui vous assomme et qu’on a du mal à oublier !

Ma note pour cet énorme coup de coeur : Note-19

Retour à la nuit – Eric Maneval

41ln9l7s3kLSynopsis : « Ecoute-moi bien, Antoine. Tu as eu de la chance que je sois là. Tu comprends ? Ne parle pas, fais-moi oui ou non de la tête. » Oui. « Je t’ai sauvé la vie. Regarde-moi dans les yeux : je t’ai sauvé la vie, Antoine. Mais si tu veux te faire du mal, je peux te faire du mal. Je peux le faire à ta place, tu comprends ? » Non. « Tu as peur ? » Oui. « Tu as peur de moi, mais tu n’as pas peur de plonger dans une rivière en crue ? T’es un drôle de numéro, toi. Tu vois la bouteille que j’ai dans la main ? C’est de l’alcool à 90°. Je vais en mettre sur tes blessures. Ca va faire très mal. Ca va te brûler et tu vas hurler. C’est moi qui vais te faire mal. N’oublie pas ça : moi je peux te faire du mal. Tu t’en souviendras la prochaine fois que tu voudras mourir. » Vingt-cinq ans plus tard, Antoine est veilleur de nuit dans un foyer à caractère social. Il revient sur cette histoire. Depuis cette cascade qui l’a emporté lorsqu’il était enfant, jusqu’à Ouria, cette adolescente à qui il montrera ses cicatrices, une nuit, et qui voudra les toucher.

Mon avis : Lecture courte mais magistrale ! On est au coeur de ce que j’aime dans le roman noir ( Le fameux Psycho/Psychiatrique ) et donc , forcement, gros kiff de lecture !! Mais quelle superbe originalité de nous présenter ce tueur d’enfant,   » le découpeur  » qui, un jour, pourtant, va au contraire, sauver un enfant au bord d’une rivière !! Super intéressant, intriguant et totalement addictif ! Le personnage central, Antoine, reste très ambigu mais éminemment attachant ! On navigue en plein les eaux troubles des passés familiaux, des secrets inavouables et de tout ce qu’il en résulte dans le présent … C’est noir,  parfois glauque, mais totalement captivant et exaltant ! Mais c’est trop court !! On en voudrait tellement plus !! … Et une fin peut-être trop  » ouverte  » pour moi … Mais qui reste en totale adéquation avec le reste du récit ! Je recommande pour ceux qui veulent un lecture rapide , avec une grande part de psycho/psychiatrie et avec des personnages malgré tout très fouillés et captivants ! 

Ma note pour ce petit récit complètement captivant et prenant qu’on lit d’une traite : Note-18

Le cas Noah Zimmerman – Sharon GUSKIN

( 11 mai )Synopsis : Janie est une célibataire endurcie, alors rien de surprenant à ce qu’elle décide de garder le bébé conçu avec un parfait inconnu sur une plage en vacances. Mais quatre ans plus tard, élever seule le petit Noah ne s’avère pas être une mince affaire : cauchemars à répétition et troublantes références à des scènes de violence perturbent terriblement le garçonnet. Quand Janie le couche le soir, il réclame sa vraie maman et demande à rentrer chez lui… Aucun médecin n’est capable de diagnostiquer ce mal, alors quand Janie découvre l’existence d’un certain Dr Anderson, psychiatre ayant fait de nombreuses recherches sur la réincarnation, elle tente sa chance auprès de lui. Elle ignore cependant qu’Anderson est atteint d’aphasie (un trouble du langage assez rare) et qu’il est sur la sellette. Pour le docteur, le cas Noah Zimmerman pourrait renverser la tendance et lui permettre de briller enfin aux yeux de tous. Encore faut-il découvrir si Noah est véritablement habité par l’esprit d’un autre…

Mon avis : Pas évident de s’attaquer à un roman dont vous n’adhérez pas du tout à la thématique centrale ( La réincarnation / Les vies antérieures ) … Et pourtant j’ai tenté … Et ma foi, j’ai bien fait !! Une lecture très agréable, aux personnages marquants et un récit étayé par de nombreuses thèses psychologiques ( ce qui souvent suffit à mon bonheur, vous le savez ! ). On va donc suivre Noah, sa maman et le professeur Anderson dans les circonvolutions du monde de la réincarnation … Et la bonne surprise est venu de la famille dont l’enfant est mort ( et qui se serait donc  réincarné dans le corps de Noah ) car cette intrigue là a pris le dessus et le côté  » thriller  » est donc devenu de plus en plus important, à mon grand soulagement ! Des scènes marquantes et angoissantes ( un peu dignes de  » L’exorciste  » ! ), une maman aux réactions très attachantes et surtout très réalistes, un enfant parfois effrayant et un professeur qui veut aller au bout de ses théories ! Bref, une aventure prenante et palpitante, illustrée par de nombreuses vraies études menées sur la réincarnation ( on nous présente beaucoup d’études de cas d’enfants ), même si je reste sur mes positions et mes croyances concernant cette thèmatique de la réincarnation . Je recommande surtout donc si ce thème de la réincarnation et des vies antérieures vous parle !

Ma note pour  ce voyage intéressant et bien mené dans les vies antérieures avec un côté thriller qui a heureusement prit le dessus :Note-16

Concerto pour 4 mains – Paul COLIZE

couv51646765Synopsis : D’un côté, Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets, et sa consoeur Leïla Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose, et son amie Julie Narmon, discrète et efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle ?

Mon avis : On est tout de suite happé par l’écriture en béton armé de l’auteur ! C’est subtil, nuancé et très intelligent ! Les personnages et l’intrigue sont amenés d’une façon vraiment pertinente et vous êtes ainsi captivés dés les premiers chapitres ! Bien que la thématique générale ici me gêne souvent dans les romans ( Les gangsters, les braquages ) , celle-ci est super bien passé ici ! On oscille entre  » Usual suspect  » et  » Ocean’s Eleven  » ! Bref, du polar intelligent, des personnages haut en couleur , des péripéties et des coups de théâtre qui tiennent en haleine jusqu’au dénouement vraiment déroutant ! DU ROMAN A SUSPENSE INTELLIGENT ET AUDACIEUX, SUPERBEMENT ECRIT ET COMPLETEMENT ADDICTIF  ! Je recommande si , toutefois, la thématique  » gangsters, braquage et truands  » ne vous rebute pas !

Ma note pour cet excellent roman noir intelligent, prenant , palpitant, aux personnages très attachants : Note-18

Les ravagé(e)s – Louise MEY

couv48241983Synopsis : Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber.
Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.
Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.
Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

Mon avis : Un roman très noir qui tourne autour de la thématique du viol et des crimes sexuels . Abordé de façon plutôt singulière ( le viol d’hommes hétéros ) mais très dur et qui parfois remue vraiment ! On est plongé au coeur d’une brigade spécialisée dans le crime sexuel, d’où un réalisme saisissant et parfois gênant … Grosse empathie avec le duo d’enquêteurs, ce qui rend la lecture très addictive et captivante ! Bref, une lecture plaisante qui a l’extrême mérite de rappeler tout les sévices , humiliations et harcèlements vécus aux quotidiens par les femmes . Plongée atroce dans le réalisme des crimes et sévices sexuels . C’est âpre, brutal, et violent, mais réaliste , concret et malheureusement utilitaire … Un très bon moment de lecture que je recommande si vous avez quand même le coeur bien accroché !

Ma note pour cette plongée dans l’enfer des crimes sexuels d’une force et d’un réalisme saisissant : Note-17

Le temps est assassin – Michel BUSSI

( 4 mai 2 )Synopsis : Été 1989, Corse, presqu’île de Revellatta. Un fatal accident de voiture : quatre occupants, une seule survivante, une adolescente de quinze ans. Tous sont morts sous ses yeux.
Été 2016, devenue femme et mère, Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec sa famille, en vacances, pour exorciser le passé…
A l’endroit même où elle passait son dernier été avec ses parents, elle trouve une lettre.
Une lettre signée de sa mère… Vivante ?

Mon avis : Mais quel bonheur cette lecture !! Décidément, Michel Bussi est vraiment très fort pour nous offrir des histoires prenantes, aux personnages forts et à l’intrigue palpitante ! J’ai tout de suite été happé par cette construction narrative ingénieuse ( un chapitre de Clotilde à 15 ans, un chapitre de Clotilde à 40 ans ) qui rend la lecture fluide, immersive et addictive . Et justement , Clotilde,  le personnage central auquel je me suis tout de suite attachée, voir même identifiée tellement je me suis retrouvée en elle, est vraiment intéressant et attachant  !! Son amour du  » Grand Bleu « , de The Cure à la Mano Negra ! D’autant qu’au récit du présent elle a , tout comme moi, 40 piges ! A côté de çà, une intrigue fascinante, avec, comme c’est si bien le faire l’auteur, pas mal de petits rebondissements qui nous tiennent en haleine jusqu’au judicieux dénouement ! Bref, une intrigue prenante, de la nostalgie autour de l’année 1989 ( Le Grand Bleu, la Lambada … ) , du suspense et de l’émotion ( que sont devenus nos rêves et passions adolescentes … ) . Un très grand Bussi ! Une grande réussite ! Un livre  » d’atmosphére «  que je conseille à ceux qui avaient adoré  » Nymphéas noirs  » !

Ma note pour ce petit bijou de suspense, de nostalgie et d’émotion  Note-19

Le sang des Dieux et des Rois – Eleanor HERMAN

couv4162171Synopsis : A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue… Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c’est sans compter sur son premier amour… Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d’Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l’avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d’Esprit.

Mon avis : Une lecture plutôt agréable , malgré quelques petits points négatifs . Le style , tout d’abord, est clairement jeunesse / Young-Adult . On remarque tout de suite un certain manque de maturité, de subtilité et de certaines nuances dans la façon d’amener l’intrigue et le caractère des personnages . Mais les protagonistes deviennent quand même rapidement attachants et il est plutôt plaisant de ne pas s’éterniser en longueurs pour nous les présenter ! Il faut aussi rapidement oublier l’Histoire avec un grand H, avec laquelle l’auteur prend pas mal de liberté, mais, une fois de plus, çà permet de rendre le récit plus vivant et remplit de péripéties . Par contre il faut clairement aimer la mythologie, les créatures fantastiques et la thématique de la magie pour apprécier pleinement cette histoire . Moi, personnellement, j’ai passé un très bon moment avec Alex, Kat, Heph, Jacob ou Zofia . C’est du grand divertissement, comme on peut regarder un blockbuster au cinéma : Sans grande subtilité ou finesse, mais avec plein de personnages haut en couleur, de l’amour, de l’amitié, de la vengeance, des trahissons …et une scène de guerre finale grandiose !! Bref, du grand spectacle, une écriture prenante, sans prise de tête, des personnages sanguins et captivants , mais attention, le tout dans un style très jeunesse ( pas de fesses ou ne nibards qui traînent, hein !! On est pas dans Game Of Trône ! ) et avec une fin qui appelle directement un Tome 2 , que je lirai avec plaisir !

Ma note pour ce roman/blockbuster très divertissant mais , attention, au style plutôt jeunesse : Note-16

La tombe buissonnière de Georges Brassens – Jean-Paul SERMONTE

( 4 mai 4 )Synopsis : Le cercueil du poète a été dérobé. Le pays tout entier est en émoi et la police, sous tension. L’enquête a été confiée à une jeune policière, qui trouve recours auprès d’un spécialiste de Brassens, à cheveux blancs et au caractère bourru. Deux tempéraments fiers, chatouilleux et irritables, mais contraints de s’entendre pour résoudre le mystère de la tombe profanée.

Mon avis : Une lecture passionnante pour la grande fan de Brassens que je suis ! C’est drôle, caustique et intelligent comme une chanson de l’ami Georges ! L’enquête policière est secondaire et complètement un prétexte pour rendre hommage au chanteur d’une bien jolie manière . La plume de Sermonte est légère et agréable . On y sent dedans tout l’amour qu’il porte à Brassens ainsi qu’à la chanson française ( Renaud, Brel, Ferré … ) . Un couple d’enquêteurs super attachant , toujours désopilant  et virulent ! Je recommande fortement ce petit récit aux amoureux de Georges et de la chanson francophone !

Ma note pour ce petit voyage dans l’univers de Brassens qui lui rend un formidable hommage : Note-17